Connect with us

Politique

Nous voulons savoir ! (Par Amadou Tidiane Wone)

L’art de répondre à une question qui n’a pas été posée est une technique de contournement en matière de communication politique. Noyer, dans un flot de détails, la question essentielle en est une autre.  (Nous voulons savoir) 

Publié il y a

on

Nous voulons savoir ! (Par Amadou Tidiane Wone)

L’art de répondre à une question qui n’a pas été posée est une technique de contournement en matière de communication politique. Noyer, dans un flot de détails, la question essentielle en est une autre.  (Nous voulons savoir)

Nous n’allons pas nous attarder sur les détails du procédé d’El Malick SECK, “journaliste et homme politique” au fil de son article qui nous titille, sans en avoir l’air, intitulé: ” Non, Macky Sall n’a corrompu personne.” El Malick est, doublement, dans son rôle de vigie au service du Président de la République. Il vient d’utiliser l’une et l’autre des méthodes pour nous éloigner du sujet. Bien tenté. Reconnaissons-le lui.

Nous restons concentrés pour ce qui nous concerne.

Le débat ouvert porte sur une déclaration factuelle d’un responsable politique de haut niveau. Monsieur Mamadou NDOYE, en l’occurrence, est un haut fonctionnaire, retraité de la Banque Mondiale qui plus est. Il n’est donc pas dans le besoin comme les millions de “goor-goorlu” qui tirent le diable par la queue dans ce pays. Les sommes reçues, et qu’il a lui-même énoncées, ne relèvent donc pas du volet social évoqué dans l’argumentaire développé par El Malick. Est-ce trop demander que de chercher à savoir ce qui justifie cette générosité présidentielle? Dans ce cas précis.

Tout en sachant que le Président de la République est libre de ne pas répondre, laissez- nous au moins la liberté de poser des questions!

Quant au fond, la déclaration de Mamadou NDOYE, par-delà sa propre personne et celle du Président de la République, nous donne juste l’occasion d’ouvrir un débat plus global sur la gestion des ressources d’un petit pays, pauvre, et dont les populations dans leur écrasante majorité n’ont jamais vu un million de francs CFA en vrai. Et aussi à s’interroger sur la politique et son sens. Je ne vais donc pas suivre El Malick dans le dédale de ses  justifications des besoins financiers des politiciens. Qui n’en a pas?

Nous ne saurions, cependant,  laisser passer une des pépites d’entre les arguments servis: le budget du Senegal est équivalent à celui d’une université américaine moyenne. Alors, évoquer une libéralité de Barack Obama envers Joe Biden pour tenter de clore le débat vire pour le moins à l’humour noir. Par contre, osez dire aux citoyens américains que le Président des États-Unis distribue des enveloppes mensuelles à des politiciens parce que ça lui plait…

Pourquoi devrions nous être moins exigeants?

Revenons sous nos tropiques. L’exigence de transparence et d’équité est un postulat posé par le Président Macky Sall lui-même. En maintes occasions dont les vidéos circulent quotidiennement sur le net.

Arrêtons de le caresser dans le sens du poil, à tous prix, si nous voulons lui rendre service et servir notre pays. Les temps ont changé. L’information circule et les commentaires sont libres. Et cela est heureux. L’essentiel c’est que la courtoisie et le respect de l’Institution qu’il incarne soient partagés par tous. Rien ne peut plus bâillonner la liberté d’expression. Arrêtons aussi de dire au Président Macky Sall que tous ceux qui ne pensent pas comme lui sont contre lui. La diversité des opinions est une richesse pour qui sait entendre. L’expérience sénégalaise montre pourtant que les plus grands zélateurs des Chefs d’Etats en fonction deviennent leurs plus grands pourfendeurs à leur chute.

Allons Rekk… comme disent les jeunes…

Amadou Tidiane WONE

[email protected]

Politique

PDS / Wade forme un nouveau Secrétariat National : Karim Wade en pôle position, Oumar Sarr et Cie virés (DOCUMENTS)

Publié il y a

on

Wade

Dakaractu s’interrogeait sur l’avenir de Oumar Sarr et Cie dans le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade vient de confirmer ce que tout le monde redoutait. Le Secrétaire général national du PDS vient de former un nouveau groupe marqué par l’absence de Oumar Sarr qui était jusque-là Secrétaire général adjoint du parti. Cependant, on peut noter la présence de Karim Maïssa Wade comme Secrétaire général adjoint chargé l’Organisation, de la Modernisation et de l’Elaboration des Stratégies politiques. Dakaractu vous livre le document portant nominations des nouveaux membres du Secrétariat national du PDS…

Lire la suite

Politique

Pierre Atepa Goudiaby écrit à Marième Faye Sall : A Mme La Première Dame et chère Sœur…

Publié il y a

on

Par

Première Dame

Au Sénégal comme au-delà de nos frontières, vous êtes décrite comme une dame de cœur, une épouse aimante complice de son compagnon et une mère d’une affection infinie. Je prends la liberté de me prévaloir de cette triple réputation alliée à votre engagement patriotique pour m’adresser à vous et à travers vous, à votre illustre époux, le Président de tous les Sénégalais, Macky Sall.

Je souhaiterais respectueusement que votre fibre humaine intercède en faveur de M. Khalifa Sall pour lui permettre de connaître l’ambiance familiale et la communion religieuse que vous allez vivre dans votre famille ainsi que vos proches, à l’occasion de l’Aid El Kébir, la fête communément connue chez nous comme la Tabaski.

Je souhaiterais votre haute intervention auprès du chef de l’Etat pour qu’il autorise Khalifa Sall, son compatriote, son frère, à connaître les plaisirs ordinaires mais précieux du cadre familial lors de l’un des plus grands événements du monde musulman qui, au Sénégal, réunit les régions, les religions, les ethnies, les chapelles politiques et toute notre nation dans son enrichissante diversité.

Mme la Première Dame et Chère Soeur,

Vous êtes connue comme une main secourable, un cœur affectueux qui a décidé de consacrer son talent, sa vie et son énergie au bénéfice des Sénégalais. Pas un jour ne passe sans la confirmation de telles valeurs que vous avez chevillées au corps. C’est pour cette raison que je souhaiterais solliciter les vertus qui vous habitent pour demander à notre Président un geste chevaleresque digne de nos preux devanciers et qui va encore démontrer, par les actes, son sens de l’humain. Ses privilèges constitutionnels l’autorisent à le faire, sa volonté de réunir tous les Sénégalais autour de l’essentiel justifie une telle mesure dictée par le lait de la tendresse humaine qui lie toutes les créatures de Notre Seigneur.

Vous avez toujours été aux côtés de notre Président lors des grands moments de sa vie. Vous l’avez aidé de votre bon sens, de vos conseils avisés et de votre accompagnement jamais pris en défaut. Aujourd’hui encore, vous pouvez trouver les mots appropriés, le moment idoine et le pouvoir de conviction pour prendre avec lui la main que l’histoire lui tend en le conviant à un de ses banquets. Vous avez les moyens. Vous en avez le devoir.

En attendant une grande action de votre part, je vous prie de bien vouloir recevoir, Mme la Première Dame et Chère Sœur, l’expression de ma très haute considération.

TRES BONNE FÊTE DE TABASKI À VOUS MÊME, VOTRE ÉPOUX, mon très cher jeune frère, ainsi qu’à tous le reste de vôtre famille.

Pierre Atepa GOUDIABY

Lire la suite

Politique

AIBD : Arrivée du président du Mali Ibrahima Boubacar Keïta

Publié il y a

on

Par

Ibrahima Boubacar

Le président de la République malienne, Ibrahima Boubacar Keïta vient de fouler le tarmac de l’aéroport Blaise Diagne.
Accompagné d’une forte délégation du corps diplomatique malien, il est descendu à bord de l’avion présidentiel de la République du Mali. Ibrahima Boubacar Keïta est venu assister à la cérémonie d’hommage national à la mémoire de Ousmane Tanor Dieng dont la dépouille est sur place.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle