Connect with us

Santé

Réveilles toi et fais de ton environnement ton paradis !

Publié il y a

on

Réveilles toi et fais de ton environnement ton paradis !

Cars rapides bondés, sous une chaleur torride, des chauffeurs et apprentis inconscients, des policiers véreux, des plages remplies de poubelles, des sacs plastiques, des tasses de café en plastique presque partout, des étales sans ordre sur les ruelles, des mécaniciens qui installent leur garage dans des quartiers (souvent pas dans lequel ils dorment) crachant des carcasses de voitures infestées, le sable ivre d’huile noir et crasseux, des communications sociales de plus en plus marquées par des insultes et du je “m’enfoutisme” (allalou buUr la), des services d’hygiène presque inopérants etc, et nous attendons que Dieu et l’Etat nous sauvent ! Nous allons encore attendre très longtemps et nos chapelets vieilliront de psalmodies qui ne monteront pas au Ciel car le Seigneur, je le rappelais lors de l’émission ” Remue Ménage” chez l’excellent Alassane Samba Diop de RFM, en nous donnant la “Raison” a presque pris Congé de nous en nous laissant gérer notre présent et notre avenir.
Il y a des avancées, des progrès qui ne demandent pas des investissements financiers mais  une prise de Conscience , de la générosité d’abord avec soi-même.

Tu mets un tas d’immondices devant ta maison et tu cries: ” Elle est où la Mairie?”. Tu jettes des mégots de cigarettes, les coques de ta mangue par terre, les épluchures de tes fruits et légumes par terre et tu t’étonnes de devenir la proie facile des maladies, tu t’étonnes de voir que tes meilleurs amis sont les mouches et les moustiques …

Le pécheur va chercher des poissons, il revient avec des nasses de verres, de sable, de déchets durs et de yaaboye, les thiofs et autres ont fui les mers assassinés et balafrés de saletés… T’espères quoi? YAlla Yalla Baay sa Tol ! Ce n’est pas parce qu’on est moins riche qu’on n’a pas droit à être propre, à avoir un comportement courtois et élégant!

Tu dénonces ta situation à la radio, sur Facebook, à la télé, des journalistes et ou animateurs en raffolent et en veulent davantage pour l’audience et cela comble pour ceux là le déficit de la pensée critique en obstruant l’horizon subtile et exigeant des perspectives.

Et il te reste à tendre la main, celle et celui qui donnera faisant semblant d’être gentil, tu pries pour que cela continue, tu t’oublies dans tes propres prières car toi tu as démissionné de la vie !

Le pécheur va chercher des poissons, il revient avec des nasses de verres, de sable, de déchets durs et de yaaboye, les thiofs et autres ont fui les mers assassinés et balafrés de saletés… T’espères quoi? YAlla Yalla Baay sa Tol ! Ce n’est pas parce qu’on est moins riche qu’on n’a pas droit à être propre, à avoir un comportement courtois et élégant.

Et il te reste à tendre la main, celle et celui qui donnera faisant semblant d’être gentil, tu pries pour que cela continue, tu t’oublies dans tes propres prières car toi tu as démissionné de la vie.

Il y a des avancées, des progrès qui ne demandent pas des investissements financiers mais une prise de Conscience, de la générosité d’abord avec soi-même.

Tu mets un tas d’immondices devant ta maison et tu cries: ” Elle est où la Mairie?”. Tu jettes des mégots de cigarettes, les coques de ta mangue par terre, les épluchures de tes fruits et légumes par terre et tu t’étonnes de devenir la proie facile des maladies, tu t’étonnes de voir que tes meilleurs amis sont les mouches et les moustiques …

Tu dénonces ta situation à la radio, sur Facebook, à la télé, des journalistes et ou animateurs en raffolent et en veulent davantage pour l’audience et cela comble pour ceux là le déficit de la pensée critique en obstruant l’horizon subtile et exigeant des perspectives.

Ce n’est qu’une prière, vous savez !

El Hadji Gorgui Wade Ndoye, journaliste sénégalais accrédité auprès de l’ONU-Genève. Directeur du magazine panafricain ContinentPremier.Com

Santé

Thiès : Un jeune asthmatique meurt par négligence à l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène

Publié il y a

on

Par

jeune asthmatique

L’hôpital régional de Thiès, Amadou Sakhir Ndiéguène est encore au cœur de la polémique. Son personnel est pointé du doigt dans la mort d’un jeune asthmatique, Gana Guèye, victime de négligence médicale. Ses proches, en l’occurrence son frère avec qui la victime partage le même nom, pointe du doigt un médecin « arrogant » sans citer son nom. «  Nous venons vers vous crier notre amertume contre l’hôpital régional de Thiès pour avoir laissé notre frère, mon homonyme GANA GUEYE succomber de sa crise d’asthme le 15/07/2019″, nous révèle t’il. Le frère meurtri de déplorer la négligence du médecin “accompagné d’une arrogance inexplicable qui a préféré continuer sa discussion avec un délégué médical que d’aller assister la victime qui agonisait de sa crise d’asthme a-t-il révélé…

Lire la suite

Santé

Kolda : Diao, un infirmier militaire devenu “avorteur clandestin”

Publié il y a

on

Par

M. Diao

Après avoir décroché tous les rangs du commandement militaire, M. Diao n’a trouvé autre métier, après sa retraite, que de pratiquer l’avortement clandestin. En effet, l’infirmier militaire qui faisait avorter clandestinement les filles et les dames enceintes entre 75 000 et 150 000 francs Cfa selon la prestation de ses services, a été mis aux arrêts par la police de Kolda le mercredi 3 juillet dernier. Le vieil infirmier a été déféré le vendredi 5 juillet au parquet de Kolda pour avortement clandestin et exercice illégal de la profession.

Une pratique illégale qu’il exerce depuis bientôt des décennies, selon les éléments de l’enquête de la police…

Lire la suite

Santé

Santé de la reproduction : Le Sénégal, un exemple selon le rapport sur l’état de la population mondiale, mais face à d’énormes défis.

Publié il y a

on

Par

Santé de la reproduction

Dans la présentation de son rapport, intitulé : “Une tâche inachevée, la poursuite de l’acquisition des droits et des choix pour tous”, le Fonds des Nations-Unies pour la population a établi une analyse sur la situation de la santé de la reproduction.  Selon l’UNFPA le Sénégal a fait des avancées considérables dans ce domaine.

Selon la représentante résidente de l’UNFPA, Mme Cécile Compaoré Zougrana, ” l’accès à la contraception, les soins pré et post-nataux, les soins obstétricaux et néo-nataux d’urgence montrent qu’aujourd’hui, les femmes sont devenues plus aptes à exercer leurs droits en matière de procréation” .
Toujours selon la représentante, “en 2019, dans les pays les moins avancés, le taux de prévalence contraceptive a plus que doublé pour atteindre 37% alors que le nombre de décès maternel a été réduit de moitié pour se situer à 436 décès pour plus de naissances vivantes en 2015”.
Se confortant de la place qu’occupe le Sénégal, Mme Zougrana estime que “c’est un pays qui se situe, selon la prévalence à 24% pour le nombre de décès maternel. Toutefois l’accès des jeunes et  adolescents aux services de la santé de la reproduction adaptés à leur besoins, restent les défis majeurs mais aussi, il ne faut pas perdre de vue que la tâche reste alors inachevée…”

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle