Connect with us

Nécrologie

Réconcilier Wade et Macky / La dernière volonté de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine

Publié il y a

on

Réconcilier Wade et Macky / La dernière volonté de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine

C’est un secret de polichinelle, Serigne Abdoul Aziz Al Amine s’est toujours investi pour qu’il y ait une stabilité politique au Sénégal sur ce réconcillier Wade et Macky . Dans ce cadre, son confident Serigne Lamtoro SY raconte que trois jours avant la Tabaski, il lui a dit dans sa chambre que l’une de ses préoccupations actuelles, c’est de . réconcilier Wade et Macky Sall .

Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine était un homme de paix. Ce témoignage a tonné et continue de tonner à Tivaouane. En effet, chaque fois qu’il y a une tension entre l’opposition et le pouvoir, non seulement le défunt khalife général des tidjanes alerte en appelant au dialogue, mais aussi il prend son bâton de pèlerin pour créer les conditions d’un dialogue sincère. Ce rôle  il l’a joué du temps du pouvoir socialiste, mais aussi avec celui de Me Abdoulaye et aujourd’hui avec Macky Sall. Le premier gamou après l’incarcération de Karim Wade, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine avait demandé au président Macky Sall de tout faire pour libérer l’ancien ministre et d’enclencher le dialogue avec tous les acteurs politiques. Cette dynamique occupe également une bonne place dans ses dernières volontés. Selon son confident Serigne Lamtoro Sy qui le représentait dans certaines conférences et autres cérémonies de deuil, Serigne Abdoul Aziz Sy voulait réconcilier Me Abdoulaye Wade et le président Macky Sall. “Trois jours avant la fête de la dernière Tabaski, Serigne Abdou m’a confié dans sa chambre que l’une de ses préoccupations actuelles est de faire en sorte  de réconcillier Wade et Macky . Il était assis sur le lit, les bras croisés», raconte-t-il.
Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine se souciait également du sort des sénégalais vivant aux Etats Unis, notamment les talibés tidjanes.
Selon Abdoul Aziz Diop, coordinateur de la section régionale du Forum civil et petit-fils de la famille Sy, le dernier voyage de l’illustre disparu aux Etats Unis en 2008 a été marqué par une initiative déterminante de sa part. “Le guide religieux logeait dans un hôtel très cher situé au cœur de Manhattan. Puisque son séjour a coïncidé avec celui de Serigne Mame Mor Mbacké, il est allé lui rendre visite à la résidence Serigne Touba à Harlem, un complexe composé d’un daara, d’une mosquée et d’appartements. Serigne Abdou a dit ce jour-là qu’à son prochain séjour aux Etats Unis, il logerait dans la résidence Serigne Touba “, se souvient Abdoul Aziz Diop qui ajoute que le marabout a demandé aux talibés tidjanes résidant au Etats Unis de ne plus envoyer quoi que ce soit à Tivaouane pour les besoins du ramadan, du gamou,… et de consacrer toutes leurs ressources à la construction d’une mosquée et d’un daara aux Etats Unis. Et pour donner l’exemple, indique Abdoul Aziz Diop, Al Amine a débloqué séance tenante plus de 8 millions de FCFA en guise de contribution pour le démarrage du projet. C’est ainsi qu’un immeuble a été acheté dans la partie Est de Harlem à plus de 500 millions de F Cfa, qui sera rasé pour abriter la Zawiya El Hadji Malick Sy. Il s’agit d’un complexe avec un immeuble à trois niveaux d’un coût d’un peu plus de 2 milliards de FCFA. Le premier niveau abrite la mosquée des hommes, le second celle des femmes et le daara et le troisième des appartements. Selon Abdoul Aziz Diop, les travaux sont achevés depuis longtemps et c’est Serigne Abdoul Aziz Sy qui devait procéder à l’inauguration en présence de tous ses frères…
Lire la suite
Lien commercial
Cliquer pour commenter

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nécrologie

Usa : Rapatriement ce mercredi de la dépouille de Abdoulaye Néné Cissé, fils du médiateur de la République

Publié il y a

on

Abdoulaye Néné Cissé
La dépouille mortelle de Abdoulaye Néné Cissé, va être rapatriée ce mercredi 23 octobre à Dakar. Celui-ci décédé aux Usa (Minneapolis) des suites d’une blessure par balle à la poitrine, arrivera à Dakar demain dans la soirée, a appris Dakaractu.

La levée de corps est, selon la famille éplorée, prévue le jeudi 24 octobre à 10 heures à l’Hôpital principal de Dakar. Quant à l’inhumation, elle est prévue le même jour à Touba. Le vendredi sera consacré à une journée de prières et de présentation de condoléances à la cité Isra sise à Hann Bel-Air, au domicile de Me Alioune Badara Cissé, le médiateur de la République, père du défunt.

Lire la suite

Monde

FRANCE : Jacques Chirac est décédé à l’âge de 86 ans.

Publié il y a

on

FRANCE : Jacques Chirac est décédé à l'âge de 86 ans.

L’ex-président de la République, Jacques Chirac, est décédé ce jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans.

A 86 ans, dont quarante-deux ans d’une vie publique riche en rebondissements, Jacques Chirac s’est éteint ce jeudi à Paris. Ce Parisien de naissance mais Corrézien d’adoption s’est forgé un destin hors norme : deux fois président, deux fois Premier ministre, dix-huit ans maire de Paris. Une formidable longévité politique au prix de nombreuses métamorphoses.

L’ancien chef de l’État de 1995 à 2007, retiré de la vie publique et politique depuis de nombreuses années, vivait avec son épouse, Bernadette Chirac, à son domicile parisien. Victime d’un accident vasculaire cérébral en 2005, il avait été hospitalisé plusieurs fois depuis son départ de l’Élysée.

« Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement », a déclaré Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac.

Lire la suite

Afrique

Tunisie : Décès de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali à l’âge de 83 ans

Publié il y a

on

Par

Ben Ali
Sur Facebook, la famille de l’ancien président tunisien a annoncé, ce jeudi 19 septembre, son décès. Zine el-Abidine Ben Ali avait 83 ans.

Zine el-Abidine Ben Ali avait dirigé la Tunisie pendant plus de 23 ans. Il avait succédé à Habib Ben Ali Bourguiba en novembre 1987.

Il avait quitté le pouvoir en janvier 2011, poussé par des manifestations de colère dans son pays. Il avait été le premier chef de l’État emporté par le « printemps arabe ».

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle