Connect with us

Sports

Ligue des champions : le PSG croque le Real Madrid avec la manière (3-0)

Publié il y a

on

Paris

Guidé par un Angel Di Maria des grands rendez-vous, le PSG a fait tomber le Real Madrid ce mercredi au Parc des Princes, pour son entrée en lice en Ligue des champions (3-0). Paris a séduit par sa maîtrise tactique, face à des Merengue loin de leur meilleur niveau.

Paris est désormais trop habitué aux désillusions pour céder à un quelconque emballement. Mais sa victoire ce mercredi contre le Real Madrid, pour son entrée en lice en Ligue des champions (3-0), prouve que l’équipe de Thomas Tuchel est dans les temps concernant ses objectifs élevés.
Alors que les Parisiens n’avaient pas encore été transcendants en Ligue 1, ils ont sorti leur meilleur match de la saison au Parc des Princes. Certes, ce n’était pas un Real Madrid fabuleux en face, mais le PSG a su afficher une cohérence tactique sur laquelle il doit s’appuyer pour la suite. En espérant revoir un Angel Di Maria aussi inspiré.

De ce PSG-Real, on retiendra évidemment les deux éclairs de l’Argentin (14e, 33e) et la mainmise d’Idrissa Gueye sur l’entrejeu (voir ci-dessous). Mais c’est toute l’animation parisienne qui est à saluer, illustrée par l’intelligence tactique d’un Pablo Sarabia aussi précieux offensivement que déterminant dans ses replis. Mauro Icardi mérite également une mention spéciale pour sa première titularisation. Danger constant pour l’axe merengue, il a beaucoup travaillé et a été à l’origine de l’ouverture du score de Di Maria en délivrant une merveille de déviation en guise d’avant-dernière passe pour Bernat.

En face, le Real Madrid n’était visiblement pas au mieux. Eden Hazard a frappé à côté (16e), Bale au-dessus sur coup franc (32e) avant d’être repris par le VAR pour une main, alors qu’il pensait avoir marqué (35e). Et puis pas grand-chose jusqu’à une tête de Benzema (78e). Les Merengue n’ont pas cadré une seule frappe, une première pour eux en C1 depuis 2003-2004. Le PSG a géré jusqu’au but en contre de Meunier, servi avec un grand altruisme par Bernat, qui avait l’occasion de finir lui-même (90e+1). Un geste de classe idéal pour conclure cette soirée.

Gana Gueye illustre la domination parisienne au milieu

Si Paris a profité des largesses de la défense madrilène, c’est au milieu qu’il a gagné le match, avec un homme clé : Idrissa Gueye. Avec Marquinhos positionné en pure sentinelle derrière lui, l’international sénégalais s’est démené en relayeur (9 duels gagnés, 6 ballons récupérés). Il avait déjà avalé quatre kilomètres à la pause, avec une agressivité rare. Offensivement, il a percuté côté droit à de nombreuses reprises, fournissant notamment trois passes clés en première période, dont la transmission décisive sur le deuxième but de Di Maria (33e).

Il fut proche de créer une autre réalisation, en enchaînant une récupération haute et une ouverture vers Verratti qui n’a pas profité à Di Maria (60e), mais ne s’est pas vexé pour autant. La recrue estivale a continué à martyriser Casemiro et consorts par ses projections, apportant du liant, du muscle et des idées. À côté de lui, Verratti et Marquinhos ont également été tranchants.

Le jeu d’Idrissa Gueye par numéro contre Real Madrid:

100% de prises effectuées

Précision de réussite de 93%

90 touches

74 passes

6 récupérations

4 agrès réalisés

3 chances créées

3 à prendre

2 fautes gagnées

2 interceptions

Sports

Premier League : Le « Gunner » Pierre-Emerick Aubameyang désigné joueur du mois de septembre

Publié il y a

on

Par

Pierre-Emerick Aubameyang

L’attaquant international Gabonais, Pierre-Emerick Aubameyang (30ans) qui réalise un excellent début de saison avec son club, Arsenal (7 buts en 8 matches de Premier League) vient d’être élu joueur du mois de septembre.

Il succède ainsi à Teemu Pukki, l’attaquant de Norwich City, qui avait été désigné « Best Player of the month » au mois d’août. Le Gabonais affiche une forme olympienne puisqu’il brille également en sélection où il fait son retour après une période compliquée. En effet, il a marqué, sur penalty, le seul but du match qui opposait ce jeudi 10 octobre, le Gabon au Burkina Faso (1-0) donnant la victoire aux siens.

Lire la suite

Sports

José Mourinho : « Ronaldo “El Phenomeno” était plus fort que CR7 et Messi… »

Publié il y a

on

Par

El Phenomeno

Le technicien Portugais qui a entraîné Cristiano Ronaldo au Real Madrid a joué de nombreuses fois contre Messi, voit un autre footballeur encore plus fort qu’eux. Selon lui, l’attaquant Brésilien Ronaldo « El Phenomeno » était plus doué avec le ballon, et n’eut été les blessures à répétition qui ont plombé sa carrière, il aurait pu encore atteindre un autre niveau.

« Cristiano Ronaldo et Leo Messi ont eu une carrière plus longue, ils sont restés au sommet chaque jour pendant 15 ans, mais si nous parlons strictement de talent et de compétence, personne ne dépasse Ronaldo. Quand j’étais à Barcelone, j’ai réalisé qu’il était le joueur le plus fort jamais vu sur le terrain. Les blessures ont tué une carrière qui aurait pu être encore plus incroyable, le talent de ce type était incroyable… » 

Mourinho a connu Ronaldo au FC Barcelone à l’époque où il travaillait dans le staff catalan. 

Lire la suite

Sports

Le Brésil accroché par le Sénégal en amical (1-1)

Publié il y a

on

Par

amical

Le champion d’Amérique du Sud n’a pas réussi à faire mieux qu’un match nul face à l’équipe vice-championne d’Afrique. Le Brésil a été tenu en échec par le Sénégal jeudi (1-1), en amical. Famara Diédhiou a égalisé sur un penalty obtenu par Sadio Mané (45e), après l’ouverture du score de Firmino (9e).

Les amoureux du ballon rond se sont régalés avec un match amical haut de gamme sur la pelouse du stade international de Singapour. Et c’état une confrontation historique d’autant que jamais dans l’histoire du football, Brésil et Sénégal ne s’étaient affrontés.

Meilleurs dans la possession, les brésiliens ont surtout éveillé le danger grâce aux appels de Firmino, Jesus et Neymar, habiles à se démarquer au sein d’une défense moins verrouillée sur les côtés que dans l’axe. Le jeu en bloc bas du Sénégal en première période, a été contrarié par un jeu en largeur bien maîtrisé par les joueurs de Tite.

Les offensives brésiliennes ont été récompensées par l’ouverture du score de Firmino (1-0, 9e), suite à une magnifique combinaison avec Jesus. Le Citizen a profité de l’appel du Red dans la surface pour lui offrir un sublime ballon en profondeur, repris sans contrôle.

Malmenée en première période, l’équipe du Sénégal a égalisé face à la Seleção juste avant la pause. Sadio Mané a été à l’origine de cette égalisation sur un exploit individuel. L’ailier sénégalais de Liverpool, pris en sandwich, a obtenu un pénalty transformé par Famara Diédhiou, qui prend Moraes à contre-pied (45e).

En deuxième mi-temps, l’équipe de Aliou Cissé a un peu reculé, celle de Tite a tenté d’aller chercher les trois points, mais les deux formations se sont finalement quittées sur un nul (1-1). L’équipe du Sénégal, vice-Championne d’Afrique, a confirmé sa bonne forme depuis la Coupe du monde.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle