Connect with us

Sports

Koulibaly, le patron de la défense du Napoli

Publié il y a

on

ledefenseursenegalais kalidou koulibaly

Depuis son arrivée en 2014, le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly enchaîne les prestations propres, et n’en finit plus d’impressionner son public, et même les équipes adverses. Cependant, il n’est encore considéré que comme un pion de l’échiquier, et il aurait les moyens de prendre une nouvelle dimension au sein d’une équipe qui semble lui convenir à merveille. Focus sur un des meilleurs défenseurs de Serie A.

 

Un défenseur des plus complets

Si l’on devait citer un exemple de quelque chose qui inspire le respect, on pourrait sans aucun doute répondre le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly . Ce défenseur intraitable a acquis la réputation de faire passer aux attaquants qu’il marque, un moment infernal. Mais si les interventions rugueuses et les taquets sont quelques unes de ses spécialités, le défenseur n’en est pas moins un vrai joueur de ballon : au regard d’un match du Napoli, on ne peut que constater qu’il s’applique sur chaque relance afin qu’elle soit la plus juste. Ce genre d’attitude et de philosophie de jeu trouvent parfaitement leur place au sein de l’équipe dans laquelle il évolue actuellement. Car oui, si le Napoli avait une défense centrale formée de deux bouchers aux pieds carrés, ils auraient beaucoup plus de mal à mettre en place leur jeu au sol rapide qui fait leur force depuis maintenant presque 3 ans. Son sens de l’anticipation est sa plus grande force. Koulibaly est un joueur qui sent le jeu et qui anticipe très bien. A cela, il ajoute une agressivité souvent positive, qui sonne généralement le K.O chez l’attaquant adverse. Agressivité positive, oui, le plus souvent. Parce qu’il arrive que « le mur » use un peu trop de sa force physique et provoque des fautes. Et c’est un des principaux domaines dans lesquels il doit progresser s’il veut devenir le patron de la défense napolitaine, et plus encore.

L’année charnière pour le stoppeur?

Car oui, c’est bien du rôle de patron qu’il s’agit. Pas de capitaine, pas tant que Marek Hamsik n’aura pas cessé de fouler le stade San Paolo, mais un peu le rôle du sous-chef, du meneur d’hommes intraitable et respecté. Si Albiol a nettement plus d’expérience que lui, il a également une marge de progression bien moindre comparée à celle du franco-sénégalais. Leurs courbes de progression prennent le chemin inverse, et si Kalidou Koulibaly a pu bénéficier de la science de son coéquipier de défense centrale, les dernières prestations de l’Espagnol semblent appeler à un passage du flambeau du meneur de la défense. L’ancien joueur de Genk a tout le bagage physique, technique, et mental pour le devenir. Enfin, plus exactement, le côté mental est à développer. Il faut qu’il prenne conscience que son entraîneur pourrait avoir toutes les bonnes raisons de lui confier ce rôle, et cela rapidement. Un des premiers pas à franchir serait d’être décisif. Un défenseur décisif est toujours moins en vue qu’un avant-centre, mais par exemple, le match contre le Shakhtar Donestk était un de ces grands rendez-vous au cours desquels un patron ne peut pas manquer à l’appel. C’est pourtant ce qu’il s’est passé, Koulibaly a paru dépassé la moitié du match, et ses quelques bonnes interventions n’annulent en rien sa prestation indigne de sa personne. Il s’est déjà rattrapé avec une prestation bien meilleure face à la Lazio mercredi dernier, avec un but à la clé, remettant son équipe dans la course en égalisant à 1 but

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle