Connect with us

Economie

Octroi de bonus à l’issue de paiements marchands : L’ARTP explique le bien-fondé de cette décision

Publié il y a

on

bonus

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a apporté des clarifications suite à la décision d’encadrement des promotions et d’interdiction d’octroi de bonus à l’issue de paiements marchands.

L’ARTP porte à la connaissance du public qu’elle a pris cette décision d’encadrement des promotions dans le but d’améliorer le fonctionnement du marché de détail, de renforcer la concurrence entre les opérateurs et de consolider la protection des consommateurs. Selon la même source, « cette décision de portée générale concerne l’ensemble des opérateurs. Elle interdit, en son article 8, tout transfert d’avantage concurrentiel vers un marché connexe. Ladite décision vise à garantir une concurrence saine et loyale entre opérateurs et à assurer la réplicabilité des offres des acteurs, en particulier ceux en position dominante ». En conséquence, si le produit « Orange Money « a été concerné par la décision, lit-on sur le communiqué, c’est parce que les bonus de crédits téléphoniques offerts aux utilisateurs à l’occasion des transactions y afférentes ne sont pas réplicables par les concurrents dans les mêmes conditions et qu’au final, le choix du client est dicté par cet avantage que les autres ne sauraient offrir. En d’autres termes, l’Autorité de régulation a interdit tout bonus en crédit de communication offert à la suite d’un paiement marchand afin d’éviter tout problème d’équité et de concurrence aussi bien dans le secteur des télécommunications que dans les secteurs connexes (hydrocarbures, finances, microcrédit, transport, etc.). Pour rappel par voie de SMS en date du samedi 6 juillet 2019, ORANGE FINANCES MOBILES SENEGAL a informé ses clients du produit « Orange Money » de l’arrêt « sur décision du Régulateur, du bonus suite à un paiement marchand, factures, woyofal, rapido, transfert avec code ou international ».

Economie

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi…

Publié il y a

on

Par

ministre de l'Urbanisme
Le Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a rencontré les commerçants du marché Sandaga aujourd’hui.
Après des échanges constructifs, il a été retenu le report de la date de la fermeture du marché Sandaga initialement prévue ce samedi. Finalement, le Gouvernement a répondu favorablement à la demande des commerçants et a décidé de repousser la date de la fermeture jusqu’au 30 Août prochain.

Sur un autre registre qui intéressait la reconstruction du site, les commerçants voulaient que le nouveau marché soit construit avec des cantines aux alentours (Voir photos) mais la demande a été rejetée par le ministre Abdou Karim Fofana.

À la place, le ministre a proposé et adopté le projet sans cantine pour donner à Sandaga une meilleure visibilité et un accès facile pour mieux faire son business. Une décision qui n’a pas plu aux commerçants qui se sont tout de même résignés à l’accepter, considérant que ceci n’est que pour leur bien et leur sécurité.

 

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi...

 

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi...
Lire la suite

Economie

Emploi des jeunes : Vers la réouverture et la réforme de la chambre des métiers.

Publié il y a

on

chambre des métiers

La solution à l’emploi des jeunes réside dans l’auto-emploi, croit le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat qui a fait face ce 5 août aux conseillers du Cese. Pour permettre aux jeunes de pouvoir accéder plus facilement aux dispositifs de formation, des plateformes modernes sont mises sur pied, a renseigné Dame Diop à l’occasion de la séance plénière du Cese sur la “rénovation de l’apprentissage, promotion de la créativité et du travail décent au Sénégal : impacts sur le développement de l’auto-emploi des jeunes”. Au delà de ces mesures, d’autres perspectives sont en cours de déroulement, a confié le ministre. Les chambres des métiers seront rouvertes, mieux encore, elles seront réformées pour faciliter l’insertion des jeunes…

Lire la suite

Economie

La BIS lance son application mobile Tamweeltouch (Communiqué)

Publié il y a

on

Tamweeltouch

La Banque Islamique du Sénégal (BIS) a procédé au lancement de son application de mobile banking dénommée ‘’TAMWEELTOUCH’’ aux côtés de son personnel, des ses partenaires et de ses clients à l’hôtel Radisson Blu de Dakar.

Le mobile banking entre dans le cadre de la digitalisation de l’offre de produits et de services de la BIS. Il s’agit pour la BIS de lancer sur le marché un produit d’accès et de gestion du compte bancaire via le smartphone. En plus des services classiques de banque à distance, l’outil TamweelTouch donne la possibilité aux clients d’être en contact avec leurs gestionnaires, et de disposer d’un portefeuille électronique.

L’application disponible sur Play store et Apple store  permet aux clients :

–       De consulter leurs comptes ;

–       D’effectuer des virements dans toutes les banques de l’UEMOA ;

–       De commander et de suivre leurs moyens de paiements ;

–       D’identifier l’agence ou le GAB le plus proche via un système de géolocalisation intégré ;

–       De prendre rendez-vous ou de communiquer avec leurs gestionnaires de compte ;

–       De payer leurs factures SENELEC, SDE… ;

–       D’acheter du crédit téléphonique chez tous les opérateurs du Sénégal ;

–       De transférer de l’argent à une personne non bancarisée

Pour Monsieur Oumar MBODJ, Directeur Général de la BIS, « Ce nouveau produit est en parfaite corrélation avec les ambitions de la BIS, à savoir renforcer la bancarisation avec une qualité de service optimale en digitalisant le parcours client pour une meilleure célérité, une meilleure sécurité et une meilleure traçabilité de leurs transactions»

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle