Connect with us

Sports

CAN 2019 / Henri Camara se prononce : « C’est la dernière chance pour Aliou Cissé… Les “Lions” doivent s’attendre à souffrir »

Publié il y a

on

CAN 2019 / Henri Camara se prononce : « C’est la dernière chance pour Aliou Cissé… Les "Lions" doivent s’attendre à souffrir »

Il a porté le maillot de l’équipe nationale à 99 reprises, un record. Henri Camara est également le meilleur buteur de l’équipe nationale avec 29 réalisations. À cela s’ajoute un total de cinq coupes d’Afrique disputées avec le Sénégal entre 2000 et 2008. Un statut qui donne à « Boy Karack » la légitimité de se prononcer sur l’équipe nationale. Justement, le « Lapin flingueur » estime que le Sénégal a une belle carte à jouer à la CAN. Mais, « c’est pour prévenir les “Lions” : ils vont souffrir! » Henri à cœur ouvert avec nos confrères de record…


Quelle appréciation portez-vous sur cette équipe nationale du Sénégal pour la CAN ? 

Je peux dire que c’est un tirage pas trop difficile. Mais ça pourrait être un groupe piège. L’Algérie nous avons partagé la même poule lors de la dernière CAN. Toutefois ils n’étaient pas à 100%. Ce qui veut dire que pour cette CAN, les Algériens auront à cœur de se rattraper et de montrer que c’est toujours une grande nation de football. Le Kenya et la Tanzanie sont imprévisibles. J’ai plus peur de la Tanzanie et du Kenya… 

Qu’est ce qui est à l’origine de ces déconvenues sénégalaises ?

En 2002 nous avions une très bonne équipe. Mais en 2004, à cause de quelques querelles entre joueurs et des tensions dans le groupe. Nous n’avons pas pu réaliser des performances. Chacun voulait porter l’équipe à lui tout seul…
Vous prônez une meilleure cohésion entre les joueurs ? 
Exactement ! J’ai fait cinq coupes d’Afrique, donc je suis bien placé pour parler des facteurs de contre performances. Si les joueurs ne sont pas solidaires, on risque de rentrer de l’Egypte les mains vides. Et, avec des regrets…

Quel jugement portez-vous sur les attaquants du Sénégal ? 

La sélection et le club sont différents. Pour briller en équipe nationale, il faut avoir l’esprit combatif. Avant, la différence se faisait facilement entre un joueur qui est né et a grandi au Sénégal, et un joueur qui est né en Europe. Ils n’avaient pas la même vision du Football. Mais, nous avons pu leur inculquer le concept de « Dem Ba Jexx. » 
Êtes-vous d’avis que l’avenir de Aliou Cissé se jouera sur cette CAN ? 
Oui je pense bien. La fédération sénégalaise a d’ailleurs déjà évoqué la question depuis très longtemps. S’il gagne, il reste. Sinon, il va partir. Cependant il pourrait continuer l’aventure. En tous cas c’est ce que je lui souhaite. 

Beaucoup d’observateurs pensent que le Sénégal gagnera cette CAN. Êtes-vous du même avis ?

On peut le dire, si on se fie à ce qu’on voit sur le papier. On a une bonne équipe. Sauf que le Sénégal est souvent cité parmi les favoris, sauf qu’on rentre toujours avec une déception. Il faut que tout le peuple soit derrière cette équipe et prie pour elle. Qu’on évite de leur mettre trop de pression…

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

On en parle