Connect with us

Economie

FORUM DE L’ENTREPRENEURIAT : La Fondation Tony Elumelu organise la plus grande rencontre des entrepreneurs africains.

Publié il y a

on

forum

LE 3ème FORUM ANNUEL DE L’ENTREPRENEURIAT DE LA TEF s’est tenu du 13 au 14 octobre à LAGOS

• 1 300 PME AFRICAINES, DECIDEURS, INCUBATEURS DE 54 PAYS PARTICIPANTS

Lagos, Nigeria, 16 octobre 2017 – La Fondation Tony Elumelu (TEF), la plus importante organisation philanthropique d’Afrique dédiée au soutien à l’entrepreneuriat, a tenu son 3ème Forum annuel de l’entreprenariat (TEF) le 14 octobre 2017 à Lagos.

Le Forum a accueilli plus de 1 300 participants de 54 pays africains. Le rassemblement le plus diversifié et le plus inclusif des entrepreneurs africains sur le continent, le Forum a continué sa forte tradition de présenter l’innovation dans tous les secteurs, y compris l’agriculture, la technologie, la santé, la mode et l’énergie / génération d’énergie.

Lancé en 2015, le Forum est né de l’engagement de la Fondation à investir au cours d’une décennie 100 millions de dollars pour identifier, former, encadrer et financer 10 000 entrepreneurs africains, dans le cadre du programme TEF Entrepreneurship.

Tony O. Elumelu, CON, philanthrope et fondateur, qui est également le président de United Bank for Africa, a exprimé sa conviction qu’un secteur privé dynamique dirigé par l’Afrique est la clé pour développer l’économie et le potentiel social.

«Le développement de l’Afrique, qui doit être dirigé par le secteur privé et axé sur l’esprit d’entreprise, aura pour fondement de jeunes innovateurs africains et leurs idées transformatrices. Ainsi, ils créeront les millions d’emplois dont l’Afrique a besoin. Le Forum a réuni la plus importante force de développement de l’Afrique, ses jeunes entrepreneurs qui deviendront des catalyseurs de la libération économique de l’Afrique.

Nous avons réuni l’écosystème de l’entrepreneuriat africain, mettant les entrepreneurs au centre de la scène. Je tiens à remercier les chefs de gouvernement et les autres décideurs politiques qui ont soutenu notre conviction que le secteur privé est le moteur de la croissance et ses acteurs sont des modèles de notre philosophie de l’afrocapitalisme.  Ce changement doit apporter une richesse économique et sociale “, a-t-il expliqué.

L’événement de deux jours, qui comprenait des panels en séances plénières et des masterclasses, a fourni aux entrepreneurs de Tony Elumelu une plate-forme pour établir des liens entre eux mais également établir des liens avec des chefs d’entreprise, des décideurs et des investisseurs.

En se concentrant sur le thème de la formation et du mentorat du Forum, les conférenciers ont discuté des sujets qui ont éduqué, responsabilisé et inspiré les entrepreneurs, en abordant les étapes clés nécessaires au lancement réussi d’une entreprise.

Le programme parlant a mis l’accent sur le rôle de la Fondation consistant à unir les entrepreneurs et les décideurs politiques afin de s’assurer que les secteurs privé et public travaillent ensemble pour créer le meilleur environnement opérationnel possible pour que l’entrepreneuriat prospère. Les dirigeants politiques et du secteur privé de toute l’Afrique, y compris Son Excellence Aminu Bello Masari, Gouverneur, Etat de l’Etat de Katsina; Son Excellence   Abdulaziz Abubakar Yari, Gouverneur, Etat de Zamfara; M. Lionel Zinsou, ancien Premier Ministre, République du Bénin; Oba Otudeko, président, Honeywell Group; Alhaji Aliko Dangote, Président du groupe Dangote, a abordé directement les conditions nécessaires pour stimuler la croissance entrepreneuriale, tandis que les membres seniors des institutions mondiales de développement, y compris Wale Ayeni, Senior Investment Office, de la Société financière internationale; Stephen Tio Kauma, directeur des ressources humaines, Afrexim Bank et André Hue, directeur de pays adjoint à l’Agence française de développement, ont parlé d’un nouveau paradigme, motivé par la nécessité d’un changement mené par le secteur privé.

“Le secteur privé travaillant avec le secteur public peut réaliser tellement de choses par le biais du développement. Les gouvernements africains devraient aller au-delà de la rhétorique et mettre en œuvre leurs idées “, s’enthousiasme Oba Otudeko.

S’adressant à la troisième cohorte d’entrepreneurs du TEF, le vice-président du Nigeria, le professeur Yemi Osinbajo a déclaré: “Cette génération de jeunes fera l’exceptionnel. Vous êtes la raison pour laquelle l’Afrique va travailler. La longueur et la largeur de l’exposition du talent ont montré qu’il y a effectivement de l’espoir “.

Le Forum a également été témoin de multiples partenariats entre le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Fondation, ainsi qu’entre la Banque de développement bilatérale française, l’Agence Française de Développement (AFD) et le TEF. Félicitant les deux agences pour leur engagement à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique, Elumelu a appelé d’autres individus et institutions de développement à s’associer à la Fondation et à élargir l’ampleur de son impact. «Nous appelons nos amis d’Afrique à s’associer à la Fondation, afin d’augmenter notre impact au-delà des 1 000 entrepreneurs par an. Il existe une réelle opportunité à puiser dans le potentiel de l’Afrique et nos entrepreneurs offrent une porte à la fois à la réussite économique et à la création de richesse sociale ».

Les partenaires du TEF, dont Microsoft, Sage One et Greentec, ont également organisé des ateliers de formation et des événements parallèles visant à développer stratégiquement les activités. La United Bank for Africa (UBA) est fière d’être associée à cet important évènement.

Economie

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi…

Publié il y a

on

Par

ministre de l'Urbanisme
Le Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a rencontré les commerçants du marché Sandaga aujourd’hui.
Après des échanges constructifs, il a été retenu le report de la date de la fermeture du marché Sandaga initialement prévue ce samedi. Finalement, le Gouvernement a répondu favorablement à la demande des commerçants et a décidé de repousser la date de la fermeture jusqu’au 30 Août prochain.

Sur un autre registre qui intéressait la reconstruction du site, les commerçants voulaient que le nouveau marché soit construit avec des cantines aux alentours (Voir photos) mais la demande a été rejetée par le ministre Abdou Karim Fofana.

À la place, le ministre a proposé et adopté le projet sans cantine pour donner à Sandaga une meilleure visibilité et un accès facile pour mieux faire son business. Une décision qui n’a pas plu aux commerçants qui se sont tout de même résignés à l’accepter, considérant que ceci n’est que pour leur bien et leur sécurité.

 

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi...

 

Rencontre entre le ministre de l’Urbanisme et les commerçants : La date de la fermeture du marché Sandaga reportée au 30 Août, un projet de reconstruction établi...
Lire la suite

Economie

Emploi des jeunes : Vers la réouverture et la réforme de la chambre des métiers.

Publié il y a

on

chambre des métiers

La solution à l’emploi des jeunes réside dans l’auto-emploi, croit le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat qui a fait face ce 5 août aux conseillers du Cese. Pour permettre aux jeunes de pouvoir accéder plus facilement aux dispositifs de formation, des plateformes modernes sont mises sur pied, a renseigné Dame Diop à l’occasion de la séance plénière du Cese sur la “rénovation de l’apprentissage, promotion de la créativité et du travail décent au Sénégal : impacts sur le développement de l’auto-emploi des jeunes”. Au delà de ces mesures, d’autres perspectives sont en cours de déroulement, a confié le ministre. Les chambres des métiers seront rouvertes, mieux encore, elles seront réformées pour faciliter l’insertion des jeunes…

Lire la suite

Economie

La BIS lance son application mobile Tamweeltouch (Communiqué)

Publié il y a

on

Tamweeltouch

La Banque Islamique du Sénégal (BIS) a procédé au lancement de son application de mobile banking dénommée ‘’TAMWEELTOUCH’’ aux côtés de son personnel, des ses partenaires et de ses clients à l’hôtel Radisson Blu de Dakar.

Le mobile banking entre dans le cadre de la digitalisation de l’offre de produits et de services de la BIS. Il s’agit pour la BIS de lancer sur le marché un produit d’accès et de gestion du compte bancaire via le smartphone. En plus des services classiques de banque à distance, l’outil TamweelTouch donne la possibilité aux clients d’être en contact avec leurs gestionnaires, et de disposer d’un portefeuille électronique.

L’application disponible sur Play store et Apple store  permet aux clients :

–       De consulter leurs comptes ;

–       D’effectuer des virements dans toutes les banques de l’UEMOA ;

–       De commander et de suivre leurs moyens de paiements ;

–       D’identifier l’agence ou le GAB le plus proche via un système de géolocalisation intégré ;

–       De prendre rendez-vous ou de communiquer avec leurs gestionnaires de compte ;

–       De payer leurs factures SENELEC, SDE… ;

–       D’acheter du crédit téléphonique chez tous les opérateurs du Sénégal ;

–       De transférer de l’argent à une personne non bancarisée

Pour Monsieur Oumar MBODJ, Directeur Général de la BIS, « Ce nouveau produit est en parfaite corrélation avec les ambitions de la BIS, à savoir renforcer la bancarisation avec une qualité de service optimale en digitalisant le parcours client pour une meilleure célérité, une meilleure sécurité et une meilleure traçabilité de leurs transactions»

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle