Connect with us

Technologies

Ce nouveau changement de Facebook qui expose ses utilisateurs

Publié il y a

on

Facebook

Du nouveau dans le mode d’utilisation du réseau social Facebook. Ce réseau social le plus important qui occupe la seconde place dans la liste des sites les plus visités, a mis à jour sa fonction de reconnaissance faciale. Ce alors qu’il subit des pressions de la part des institutions pour protéger la vie privée et les données. La société de Mark Zuckerbergva désactiver la reconnaissance faciale par défaut. Une décision qui fait que les utilisateurs de Facebook devront désormais choisir d’activer la reconnaissance faciale s’ils veulent s’en servir pour être identifiés dans les photos postées sur le réseau social, a indiqué mardi dernier la plateforme sur une note reprise par le site français Europe. À défaut, la fonctionnalité restera désactivée par défaut.

Cette technologie de reconnaissance faciale identifie automatiquement les personnes présentes sur les photos mises en ligne sur Facebook, si ce sont des contacts des utilisateurs. Ceux-ci peuvent alors choisir de légender la photo avec leurs noms. Ce changement, faudrait-il le préciser, intervient alors que le géant des réseaux subit une pression des institutions pour mieux protéger la vie privée et les données, y compris biométriques, de ses utilisateurs.

Cette fonctionnalité va plus loin, selon lesdites sources qui indiquent qu’elle signale aux utilisateurs quand ils apparaissent sur des images postées sur le réseau par leurs contacts. Avec la mise à jour de cette fonction de reconnaissance faciale, les personnes qui utilisaient cette option ou qui rejoignent le réseau à partir de mardi se verront désormais proposer l’activation ou non, de cette technologie. En-dehors de ce bouton on/off, les principes qui la régissaient auparavant restent inchangés.
La fonctionnalité “ne vous identifie toujours pas (auprès de personnes qui ne font pas partie de vos contacts)”, a indiqué Srinivas Narayanan, chercheur de la division d’intelligence artificielle de Facebook, dans un communiqué en ligne, repris par ledit site. “Nous ne partageons pas vos informations liées à la reconnaissance faciale avec des tiers. Et nous ne vendons pas notre technologie”, rassure-t-il.

Economie

Télécommunications au Sénégal : une dynamique forte du marché sénégalais, une concurrence faible et une main mise totale de la Sonatel

Publié il y a

on

Sonatel

Un rapport de la banque mondiale intitulé « Sénégal : de meilleurs marchés pour tous grâce à la politique de la concurrence », offre un tableau complet des secteurs économiques, les opportunités qu’ils renferment, mais aussi les principaux goulots d’étranglement à son développement. 

En ce qui concerne le secteur de la

Télécommunication, le rapport révèle « un fort potentiel de marchés plus performants, dominés et concentrés dans tous ses segments de marché par la Sonatel relevant ainsi une faiblesse de la concurrence dans le secteur.  Et ceci malgré la création en 2011 d’un régulateur sectoriel qui est l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes, ayant autorité sur les secteurs des télécommunications et des services postaux.
Une part de marché supérieure à 90 pour cent pour la Sonatel

La Sonatel, selon le rapport, est présente dans tous les segments de la chaîne de valeur. Elle détient actuellement une licence globale pour exploiter les réseaux de communications fixes et mobiles au Sénégal. (…) De plus, indique le rapport, l’accès à la boucle locale, contrôlé par la Sonatel, n’a pas encore fait l’objet d’un dégroupage (opération technique permettant l’ouverture du réseau téléphonique local à la concurrence). 

 Selon l’ARTP que cite le rapport, la Sonatel exerce une puissance significative sur: (1) les marchés pertinents du segment de la téléphonie fixe, (i) la terminaison d’appel sur le réseau des lignes fixes, (ii) la collecte de trafic sur le réseau fixe, (iii) le trafic national et (iv) le trafic international ; (2) les marchés pertinents du segment de la téléphonie mobile, (i) la terminaison d’appel sur le réseau mobile et (ii) la terminaison d’appel SMS sur le réseau mobile; (3) les marchés pertinents du réseau de transmission de données, (i) l’accès à large bande et (ii) l’accès à la boucle locale; et (4) les marchés pertinents des services de capacité, (i) la location de capacité et (ii) l’accès à la capacité internationale. 


Malgré l’entrée d’Expresso sur le marché, la Sonatel détient une part supérieure à 97 pour cent sur le marché de détail de la téléphonie vocale fixe. Même si les marchés fortement concentrés n’impliquent pas nécessairement l’existence d’un pouvoir de marché, une part de marché supérieure à 90 pour cent peut être un premier signal assez fort du pouvoir de marché détenu par la Sonatel.

Lire la suite

Technologies

ADIE : formation des agents de l’Administration à l’utilisation du SYGEC

Publié il y a

on

atélier Sygec

Pour contribuer à l’amélioration de l’efficacité de l’Administration dans son fonctionnement et dans la qualité du service public rendu aux usagers, l’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE) a déployé plusieurs services numériques. Pour une utilisation optimale de ces services, l’ADIE organise du 11 au 13 juin 2019 une session de formation au profit des agents de l’Administration. La première journée de formation a été consacrée aux agents du Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique ainsi que les directions rattachées. La formation qui a réuni le Secrétaire général du Ministère M. Serigne Mbaye, le Directeur de cabinet M. Mor Ndiaye, les Directeurs et agents de ce département ministériel, porte essentiellement sur le Système de gestion électronique du courrier ( SyGEC ) et la messagerie gouvernementale.

Le Système de gestion électronique du courrier ( SyGEC ) est une plateforme développée par l’Agence De l’Informatique de l’Etat pour automatiser la gestion du courrier. Cet outil déployé dans plus de 40 structures de l’Administration, facilite le travail et améliore la transparence, la traçabilité ou encore les délais de traitement des courriers.
Le Secrétaire général du Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique M. Serigne Mbaye a salué la collaboration entre l’ADIE et le Ministère depuis plusieurs années. « Avec l’ADIE nous avons réussi la dématérialisation des procédures de l’urbanisme » a rappelé M. Mbaye. En effet, des procédures comme les demandes d’autorisation de construire, de certificat d’urbanisme ou encore le certificat de conformité de l’autorisation de construire.
De l’avis de M. Mbaye, « Des problèmes récurrents de perte de courrier dans le circuit étaient souvent notés, avec le Sygec, nous aurons une visibilité et une traçabilité. Cette formation vient à point nommé, nous allons à partir d’aujourd’hui déterminer la voie à mener pour le traitement du courrier. »
La plupart des applications déployées par l’ADIE sont liées à la messagerie gouvernementale. L’Agence De l’Informatique de l’Etat a créé des adresses mails dans le domaine gouv.sn pour tous les ministères. Le Secrétaire général du Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique estime que la messagerie professionnelle est une nécessité, elle donne « plus de crédibilité et plus de sécurité » pour les utilisateurs. Il a invité les directeurs, les responsables et tous les agents à utiliser ces adresses créées mail par l’ADIE. Il a informé qu’une « circulaire sera bientôt signée par le ministre pour que cette messagerie soit le seul moyen d’échanger par mail dans le département ministériel ».
Après une première journée consacrée au Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, les deux autres journées de formations seront destinées aux assistant(e)s des Ministres et des Secrétaires généraux du gouvernement ainsi qu’aux responsables et agents du Ministère de l’Environnement et du Développement durable.
L’ADIE organise ces sessions de formation en partenariat avec le projet Gouvernement Ouvert dans l’Administration Publique (GOBAB).

Lire la suite

Technologies

Dématérialisation : L’ADIE déploie la Plateforme AnaPath à l’HOGGY

Publié il y a

on

Par

Plateforme Anaphat

L’Agence De l’Informatique de l’État poursuit ses efforts de digitalisation de l’Administration sénégalaise dans l’optique d’offrir une meilleure qualité de service aux usagers. Fruit de plusieurs mois de collaboration entre les équipes de l’ADIE  et celles du laboratoire d’Analyse et de Cytologie pathologiques de l’Hôpital Général de Grand-Yoff (HOGGY), la plateforme AnaPath a été déployée en avril 2019 dans cet établissement hospitalier.
La plateforme AnaPath permet de gérer les Services d’Analyse et de Cytologie pathologiques des hôpitaux. Elle prend en charge intégralement les activités des laboratoires et des morgues.
La plateforme AnaPath permet :

  • De moderniser la gestion des activités des laboratoires d’analyse ;
  • De moderniser la gestion des activités des morgues ;
  • D’assurer l’échange d’informations entre les laboratoires et les morgues.

Grâce à cette plateforme  le laboratoire d’anatomie et cytologie pathologique (Anapath) a amélioré ses conditions de travail. Le service AnaPath de l’HOGGY s’occupe des prélèvements AnaPath et en même temps de la morgue de cet hôpital.
Le chef de ce service à l’Hôpital général de Grand-Yoff, le Pr Chérif Mohamed Moustapha Dial satisfait de la solution déployée par l’ADIE, affirme que ce partenariat avec l’ADIE leur permet de simplifier leur travail. Il indique qu’il y a « beaucoup de formalités pour la morgue qui génèrent beaucoup de papiers, grâce à la plateforme AnaPath, le temps sera optimisé ainsi que les ressources. Il y aura une meilleure diligence dans le traitement des dossiers. » L’Hôpital général de Grand-Yoff reçoit beaucoup de demandes d’autopsie.
Après l’Hôpital général de Grand-Yoff qui est la structure pilote, l’ADIE compte généraliser la plateforme AnaPath dans les autres structures de santé qui le souhaitent.

Lire la suite

On en parle