Connect with us

Politique

Deux raisons de l’élu local Badara Gadiaga d’inviter Macky à démettre Abdoulaye Daouda Diallo de ses fonctions.

Publié il y a

on

Badara Gadiaga
La situation économique du pays est, aux yeux de Badara Gadiaga, un conseiller municipal à la ville de Dakar, aujourd’hui marquée par une crise. L’ampleur de cette crise est tellement inquiétante qu’il a tendance à minimiser  les actes que pose le président Macky Sall comme la suppression des forfaits téléphoniques des agents de l’administration.

‘’Cette crise économique que nous sommes en train de vivre, la dernière mesure présidentielle portant sur la réduction du budget de téléphone pour les agents de l’administration ne suffit pas pour la régler. Pour venir à bout de ce problème, il va falloir démettre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Abdoulaye Daouda Diallo, pour son incompétence. En effet, nous avons constaté, présentement, un problème criard de mobilisation des recettes. C’est ce problème là que nous avons présentement. En plus de son incompétence, il s’y ajoute un règlement de comptes qui existe dans son département ministériel’’, s’insurge l’élu local.

‘’Beaucoup de fournisseurs sont dans des difficultés à cause de …’’

Ce dernier, membre du Secrétariat national du parti Rewmi, dénonce un règlement de comptes dont sont victimes les anciens collaborateurs du ministre sortant. ‘’Aujourd’hui, nous avons appris que beaucoup de fournisseurs sont dans des difficultés à cause des relations qu’ils avaient avec le ministre Amadou Ba. Abdoulaye Daouda Diallo, son successeur, semble ignorer qu’en bloquant les fournisseurs sénégalais, il bloque le pays également. Parce que les entrepreneurs Sénégalais bénéficient d’une petite part de marché comparé aux étrangers qui se sont taillés la part du lion. N’oublions pas que ces fournisseurs qui travaillent avec les ministères sont les mêmes qui interviennent dans d’autres structures publiques du pays. C’est ce qui fait que le blocage se sent partout au Sénégal. D’ailleurs, on n’a jamais vécu une fête de Tabaski comme celle qu’on vient de fêter il y a quelques semaines. Donc, je ne pense que c’est une telle mesure qui va régler cette tension de trésorerie que nous avons enregistrée au Sénégal. Il nous faut un ministre de l’Economie des Finances compétent à la place de Abdoulaye Daouda Diallo. Je suis de ceux-là qui pensent que celui-ci doit être démis de ses fonctions pour nommer à sa place un homme compétent. Un homme compétent qui saura mobiliser les ressources et faire un budget sincère conforme aux dépenses publiques de notre pays. Mais, il faut aussi reconnaître que la tension de trésorerie à laquelle est confronté le Sénégal n’est véritablement que la conséquence de nos dépenses. Des dépenses qui ne sont pas en adéquation avec le rythme de recouvrement des taxes et recettes fiscales’’, a-t-il confié à Dakaractu.

‘’C’est le président Macky Sall lui-même qui va en payer le prix’’

Badara Gadiaga de relever quelques faits qu’il reproche au ministre. ‘’Abdoulaye Daouda Diallo est une personne dont la carrière est jonchée de conflits. Ce fut le cas lorsqu’il était ministre de l’Intérieur aussi bien quand il avait en charge les Infrastructures. Aujourd’hui qu’il est aux affaires, au niveau du ministère de l’Economie, on voit que le pays est complètement bloqué. Oui, bloqué parce que pour des histoires de règlement de comptes, il paralyse tout le pays. Si cela continue, c’est le président Macky Sall lui-même qui va en payer le prix. Nous estimons qu’il sonne aujourd’hui, l’heure pour le président de la République, de prendre sa responsabilité et de démettre le ministre Abdoulaye Daouda Diallo de ses fonctions. C’est cela le seul choix qui s’impose pour mettre fin à cette crise actuelle dans laquelle est plongé le Sénégal’’.

Concernant les inondations, il s’interroge sur l’utilité des infrastructures financées à coup de milliards. ‘’Nos problèmes restent les mêmes, face aux inondations, depuis des années. Et ce n’est pas que la banlieue dakaroise qui est plongée dans les eaux pluviales. Ce sont les mêmes problèmes relevés en 2013, à l’arrivée du président Macky Sall qui existent encore. On l’a vu prendre un certain nombre de mesures et annoncer de gros investissements dans le cadre de la lutte contre les inondations. On se demande aujourd’hui où est ce que ces fonds ont été injectés’’, lâche-t-il.

Politique

Gamou : le nouveau cadre de l’opposition à Tivaouane

Publié il y a

on

Par

nouveau cadre

Ce sera un chassé-croisé entre Macky Sall et le nouveau cadre de l’opposition en gestation. D’après des sources de «L’As», après Macky Sall, Idrissa Seck, Malick Gakou, Pape Diop, Aguibou Soumaré et Madické Niang sont attendus ce matin à Tivaouane. Sur les pas du Président Macky Sall, ils seront reçus par le Khalife général des Tidianes et par le porte-parole de la famille Sy, avant de regagner Dakar dans l’après-midi. Pour rester dans le sillage des visites aux chefs religieux, il y a lieu de signaler que le Président Macky Sall est attendu à Médina Baye, vendredi prochain.

Lire la suite

Politique

Ousmane Sonko : « Macky Sall fait de la diversion. En février 2024, il ne sera plus président de ce pays. Il doit être conjugué au passé »

Publié il y a

on

Par

diversion

Le leader de “Pasteef” Les Patriotes était sans détours avec les questions d’actualités sur lesquelles il s’est prononcé à l’occasion d’un entretien accordé à la Sentv.

Ousmane Sonko , n’a pas été tendre avec le régime actuel. « Ce qui se passe actuellement dans le pays est tout simplement une diversion. Macky Sall veut faire oublier aux sénégalais les enjeux qui interpellent la nation en essayant de nous distraire autour d’un 3e mandat » dira le vainqueur de la présidentielle à Ziguinchor.

Et Ousmane Sonko, dans son argumentation, de souligner que : « cette situation économique qui empire, montre simplement que ce régime ne respecte pas les Sénégalais. Car ce rapport sorti récemment par l’équipe de doing business ne doit pas être honorifique, mais plutôt il devrait nous faire penser qu’être 123e sur 190 pays mérite beaucoup d’efforts à consentir »

En alertant, Ousmane Sonko s’exprimera sur ce qui se passe actuellement en Guinée en disant qu’il apporte son soutien au peuple Guinéen mais toujours, il faudrait que les peuples africains se réveillent.

En terminant ses propos, Ousmane Sonko, concernant le statut du chef de l’opposition,  notera que : « l’importance est de se concentrer sur les urgences, mais ce statut ne m’intéresse point ».
Il rappelle ainsi aux sénégalais que le président Macky Sall sera dès lors conjugué au passé en 2024 car, il ne sera plus président de ce pays.

Lire la suite

Politique

Première sortie de Sory Kaba depuis son limogeage : « Ma loyauté envers le Chef de l’Etat ne souffre d’aucune ambiguïté ; ni hier, ni aujourd’hui… »

Publié il y a

on

Par

ma loyauté

Après avoir rendu Grâce à Allah (swt), Je tiens, à l’occasion de cette cérémonie de passation de services du Mercredi 30 octobre 2019 à 15 heures, à remercier vivement Son Excellence, le Président de la République, Monsieur Macky SALL, pour la confiance qu’il m’a toujours accordée depuis le début de notre cheminement.

Je tiens à rappeler que ma loyauté envers le Chef de l’Etat ne souffre d’aucune ambiguïté ; ni hier, ni aujourd’hui et, ceci, depuis qu’il m’a proposé de venir le rejoindre à la Marie de Fatick en 2010, alors que j’étais en activité en France.

Je voudrais, par ce canal, lui renouveler mon engagement sincère pour l’accompagner à réussir ses nobles et exaltantes missions à la tête de notre pays, pour ainsi concrétiser les grands Espoirs du peuple sénégalais vers la prospérité et l’émergence.

En outre, je tiens à remercier tous les sénégalais qui m’ont témoigné de leur sympathie et leur solidarité tout au long de mes fonctions à la tête de la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE). Ses remerciements vont également à l’endroit de mes amis, mes sympathisants, les Sénégalais de l’Extérieur ainsi qu’aux membres de ma famille.

Aux populations de la Région de Fatick, sans exclusive, je tiens à vous remercier chaleureusement et à vous rassurer de ma disponibilité, de mon engagement ferme, particulièrement pour la cause des femmes et des jeunes…Ma détermination pour relever les défis majeurs devant positionner notre ville dans le peloton des localités les plus prospères où il fait mieux vivre et résolument tournées vers le développement, demeure intacte.

Enfin, je remercie vivement mes collaborateurs, tout le personnel du MAESE et particulièrement de la DGASE, pour leur engagement, leur loyauté et leur dévouement dans l’accomplissement de la mission qui nous avait été tous confiée. La DGASE était une toute nouvelle création en 2013, quand le PR Macky Sall nous accordait sa confiance renouvelée et nous avons su relever les défis du moment.

A mon successeur, je lui souhaite d’avance une belle réussite dans la continuité des immenses chantiers ouverts, pour une gouvernance migratoire mieux repensée et harmonieusement partagée par tous les acteurs du sous-secteur, dans une démarche inclusive.

Enfin, je sollicite vos prières à l’endroit du Président Macky Sall et du Gouvernement, pour la réussite des importants programmes du PSE, au grand bénéfice du peuple Sénégalais.

Ambassadeur
Sory F. M. KABA

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle