Connect with us

Politique

CETTE DRÔLE CANDIDATURE DE BARTH (Cheikh Sadibou SEYE)

Publié il y a

on

CETTE DRÔLE CANDIDATURE DE BARTH (Cheikh Sadibou SEYE)

Comme tout le monde, c’est à travers les réseaux sociaux que j’ai eu vent de cette drôle de déclaration de candidature de Barthelemy à la candidature au poste de Secrétaire général du Parti Socialiste.

Cheikh Moussa Ka, disciple de Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba écrivait : KU XAMUL, LAAJUL KU XAM, XAW MAW LAYAM”.
Par ces propos, il tente vainement et pour la énième fois de tromper l’opinion.

Il sait pertinemment que cette prétendue candidature n’a aucune chance de prospérer, surtout qu’elle vient de quelqu’un qui a déserté les rangs du Parti Socialiste, depuis Mathuzalem.

Depuis lors, ce n’est pas la première fois que BARTH, fait des déclarations aussi farfelues les unes que les autres.

Souvenons nous qu’a la suite du saccage de la salle du Bureau Politique “Lamine Gueye”, le 05 Mars 2016 et lors des enquêtes de police qui avaient conduit à l’interpellation de certains supposés coupables ou complices de ces actes de violence, il avait promis de porter plainte contre le Secrétaire général et la direction du Parti Socialiste, qu’il qualifiait de “NAKK FAYDA”. Il disait, n’attendre à l’époque que le retour de leur avocat, en déplacement à l’extérieur, pour rédiger et déposer cette fameuse plainte. Il n’en fut rien, car persuadé qu’il se livrait à des enfantillages.

C’est vous dire que depuis qu’il a déserté les rangs du Parti Socialiste, de son libre arbitre et à cause de ses comportements incompatibles avec l’ordre et la discipline indispensables au bon fonctionnement de toute organisation sérieuse, comme la nôtre, pour aller poursuivre des objectifs politiques personnels, il n’en fait qu’à sa tête.

Il se trompe de combats et d’adversaires, en tout, il tire sur tout ce qui bouge et personne n’est épargné, sollicitant parfois même les services d’un célèbres “député autoproclamé du peuple”.

Personne n’est épargné; tout le monde y est passé : le Secrétaire général du Parti, la presse, les juges, les magistrats, les militants et responsables du Parti Socialiste qu’il qualifie de “vendus » et de “sans dignité”.

Aussi n’ai-je pas été surpris de lire ce matin, à la UNE d’un organe de la place ceci :
“LE TERRIBLE FESTIVAL DE DIAS”.

Voilà qui est révélateur des frasques de BARTH qui confond le champ politique à une vaste scène de théâtre où il passe son temps à s’amuser, en utilisant souvent des mots irrespectueux, parfois choquants ou à la limite de la décence, quand il parle de ses adversaires.

Cette candidature qu’il dit porter, en lieu et place d’un autre, sonne faux, pour deux raisons au moins :
1/ Cette déclaration de candidature hors cadre normatif est prématurée;
2/ Cette déclaration de candidature, vient de quelqu’un qui est hors des rangs du parti. Elle est donc farfelue.

Comme le dit l’adage :
“BALAA NGA NAAN NAAM NEFA” .
Or, BARTH Bokatul.

Il s’est auto-exclu du PS, en violant systématiquement les obligations élémentaires définies par la “Charte du Miilitant”.

Je rappelle que l’élection du SG du PS, définie à l’article 27 du règlement intérieur, s’inscrit dans le cadre d’un processus et d’un agenda global définis par le Bureau politique et organisés par des circulaires qui en déterminent les modalités.

Elle est précédée de la Vente des cartes, suivie du renouvellement des instances de base.

C’est après cela, que l’appel à candidatures est lancé.
Ces candidatures à la candidature sont portées par des CA de coordinations régulièrement renouvelées.

Après examen, par l’organe compétent de réception, les candidatures retenues sont publiées et les opérations électorales déclenchées, dans les 138 coordinations, si tant est qu’elles sont toutes renouvelées, impliquant, depuis 2007, un corps électoral élargi de 27.600 militants, soit 200 membres de CA X 138 au lieu des 2500 délégués du congrès; un congrès tenu en aval et qui installe le SG élu dans ses fonctions.
Quel parti fait mieux ?

C’est de bonne guerre que BARTH parle de cette question, en ce moment, en dehors de son cadre formel, car il a déserté nos rangs depuis longtemps et ça, tout le monde le sait.

Ne serait-ce que pour cette raison, BARTH devrait sagement aller s’occuper de ses nouvelles affaires, là où il semble être plus à l’aise, libre de dire et de faire tout ce que bon lui semble, là il a seul le vent en poupe, là où il porte sa parole et celle des autres avec ou sans mandat, là où il est le maître du jeu et du verbe.

Personnellement je le comprends, Il n’attend plus rien du PS où, en l’espace de quelques années, il est devenu Maire puis Député, mais ce n’est pas une raison pour pratiquer la politique de la “TERRE BRULEE”.
Le Parti Socialiste est une organisation sérieuse qui s’accommode mal de comportements du genre.

Comme on dit chez nous :
KU MER TAX NGA TAAL KER BAAY, BU JANT SOWEE, BA NEPP FATU, NGA FANAAN BITI”.

Cheikh Sadibou SEYE, Secrétaire permanent du Parti Socialiste

Politique

Gamou : le nouveau cadre de l’opposition à Tivaouane

Publié il y a

on

Par

nouveau cadre

Ce sera un chassé-croisé entre Macky Sall et le nouveau cadre de l’opposition en gestation. D’après des sources de «L’As», après Macky Sall, Idrissa Seck, Malick Gakou, Pape Diop, Aguibou Soumaré et Madické Niang sont attendus ce matin à Tivaouane. Sur les pas du Président Macky Sall, ils seront reçus par le Khalife général des Tidianes et par le porte-parole de la famille Sy, avant de regagner Dakar dans l’après-midi. Pour rester dans le sillage des visites aux chefs religieux, il y a lieu de signaler que le Président Macky Sall est attendu à Médina Baye, vendredi prochain.

Lire la suite

Politique

Ousmane Sonko : « Macky Sall fait de la diversion. En février 2024, il ne sera plus président de ce pays. Il doit être conjugué au passé »

Publié il y a

on

Par

diversion

Le leader de “Pasteef” Les Patriotes était sans détours avec les questions d’actualités sur lesquelles il s’est prononcé à l’occasion d’un entretien accordé à la Sentv.

Ousmane Sonko , n’a pas été tendre avec le régime actuel. « Ce qui se passe actuellement dans le pays est tout simplement une diversion. Macky Sall veut faire oublier aux sénégalais les enjeux qui interpellent la nation en essayant de nous distraire autour d’un 3e mandat » dira le vainqueur de la présidentielle à Ziguinchor.

Et Ousmane Sonko, dans son argumentation, de souligner que : « cette situation économique qui empire, montre simplement que ce régime ne respecte pas les Sénégalais. Car ce rapport sorti récemment par l’équipe de doing business ne doit pas être honorifique, mais plutôt il devrait nous faire penser qu’être 123e sur 190 pays mérite beaucoup d’efforts à consentir »

En alertant, Ousmane Sonko s’exprimera sur ce qui se passe actuellement en Guinée en disant qu’il apporte son soutien au peuple Guinéen mais toujours, il faudrait que les peuples africains se réveillent.

En terminant ses propos, Ousmane Sonko, concernant le statut du chef de l’opposition,  notera que : « l’importance est de se concentrer sur les urgences, mais ce statut ne m’intéresse point ».
Il rappelle ainsi aux sénégalais que le président Macky Sall sera dès lors conjugué au passé en 2024 car, il ne sera plus président de ce pays.

Lire la suite

Politique

Première sortie de Sory Kaba depuis son limogeage : « Ma loyauté envers le Chef de l’Etat ne souffre d’aucune ambiguïté ; ni hier, ni aujourd’hui… »

Publié il y a

on

Par

ma loyauté

Après avoir rendu Grâce à Allah (swt), Je tiens, à l’occasion de cette cérémonie de passation de services du Mercredi 30 octobre 2019 à 15 heures, à remercier vivement Son Excellence, le Président de la République, Monsieur Macky SALL, pour la confiance qu’il m’a toujours accordée depuis le début de notre cheminement.

Je tiens à rappeler que ma loyauté envers le Chef de l’Etat ne souffre d’aucune ambiguïté ; ni hier, ni aujourd’hui et, ceci, depuis qu’il m’a proposé de venir le rejoindre à la Marie de Fatick en 2010, alors que j’étais en activité en France.

Je voudrais, par ce canal, lui renouveler mon engagement sincère pour l’accompagner à réussir ses nobles et exaltantes missions à la tête de notre pays, pour ainsi concrétiser les grands Espoirs du peuple sénégalais vers la prospérité et l’émergence.

En outre, je tiens à remercier tous les sénégalais qui m’ont témoigné de leur sympathie et leur solidarité tout au long de mes fonctions à la tête de la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE). Ses remerciements vont également à l’endroit de mes amis, mes sympathisants, les Sénégalais de l’Extérieur ainsi qu’aux membres de ma famille.

Aux populations de la Région de Fatick, sans exclusive, je tiens à vous remercier chaleureusement et à vous rassurer de ma disponibilité, de mon engagement ferme, particulièrement pour la cause des femmes et des jeunes…Ma détermination pour relever les défis majeurs devant positionner notre ville dans le peloton des localités les plus prospères où il fait mieux vivre et résolument tournées vers le développement, demeure intacte.

Enfin, je remercie vivement mes collaborateurs, tout le personnel du MAESE et particulièrement de la DGASE, pour leur engagement, leur loyauté et leur dévouement dans l’accomplissement de la mission qui nous avait été tous confiée. La DGASE était une toute nouvelle création en 2013, quand le PR Macky Sall nous accordait sa confiance renouvelée et nous avons su relever les défis du moment.

A mon successeur, je lui souhaite d’avance une belle réussite dans la continuité des immenses chantiers ouverts, pour une gouvernance migratoire mieux repensée et harmonieusement partagée par tous les acteurs du sous-secteur, dans une démarche inclusive.

Enfin, je sollicite vos prières à l’endroit du Président Macky Sall et du Gouvernement, pour la réussite des importants programmes du PSE, au grand bénéfice du peuple Sénégalais.

Ambassadeur
Sory F. M. KABA

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle