Connect with us

Société

Développement des Parcelles : Les jeunes doivent être partie prenante et non spectateur (Go Faye)

Publié il y a

on

Les Parcelles Assainies

Les Parcelles Assainies regorgent de potentialités en termes de ressources humaines, mais le seul souci est que chacun met en avant ses intérêts personnels, ce qui n’est pas la bonne option.
Ceux qui sont plus compétents sont dégoûtés par la politique et cela ouvre la voie à ceux qui le sont moins.
Nous devons changer de paradigme et mettre les intérêts de notre chère commune et du Sénégal au dessus de nos ambitions personnelles.
Je veux offrir aux jeunes l’opportunité de s ‘affirmer et de s’exprimer. La différence entre nous Mouvement “REACTION” et ceux qui représentent la classe politique ancienne ,c’est nous proposons une nouvelle offre politique basée sur les capacités de tout un chacun pouvoir créer de la valeur ajoutée pour sa communauté.
La politique doit être aujourd’hui un contrat de compétence avec le peuple et non un moyen pour les incompétents d’occuper le devant scène et qui sont souvent à court d’arguments.
Nous réfutons le fait d’user d’ invectives pour casser ses adversaires politiques puisque nous pensons que celui qui en dit doit être sûrement à cours d’arguments. Nous prônons un débat d’idée pour convaincre.
Voilà ce à quoi  nous invitons les jeunes.
Nous sommes entrain de travailler sur la mise en œuvre d’une plateforme qui va regrouper tous les jeunes cadres et associations des Parcellois Assainies où  des sujets seront débattus pour trouver des solutions idoines aux maux de la commune.
Ainsi quiconque a du potentiel et qui veut en faire bénéficier les Parcelles. Ça c’est la meilleure manière de faire de la politique.
La politique politicienne ne m’intéresse pas.
Je suis jeune et compétent, et j ai tous les atouts pour diriger la commune et user de mes facultés diverses pour en faire un joyau. Je veux vendre la destination Parcelles Assainies ici et hors de nos frontières. L’ alternance générationnelle va prendre forme avec nous et rien ne peut nous arrêter ou nous détourner de notre logique. Je suis un rassembleur, un fédérateur et mon objectif est de rassembler tout le monde autour de  l’essentiel.
Les jeunes doivent comprendre les vrais enjeux de ce monde d’aujourd’hui et les intérêts qui le gouvernent et ainsi un changement de comportement va inéluctablement s’en suivre.
J’incarne cette jeunesse consciente et responsable qui est prête à aller se former loin des sentiers tracés par la vielle classe politique et qui veut diriger et montrer qu on peut partir de rien et être en mesure de réaliser de grandes  choses pour son pays.
C’est ça ma vision!

 

GO FAYE
Coordonnateur Mouvement REACTION.

 

Guéguerre à l’Apr : Macky Sall n’a pas éjecté Thérèse Faye, Coordinatrice de la Cojer, du SEN de l’Ap

SportAccueil » News » Actualités SPORT Previous Next Diafra Sakho Joueur Marqué Hammers West-Ham Après Sadio Mané, Diafra Sakho blessé

MALADIES DES YEUX : Le Sénégal compte 570 000 malvoyants et 165 000 aveugles

Nécrologie

Louga : Un accident fait cinq morts à l’entrée de Ndiagne.

Publié il y a

on

Par

accident

Un accident de la circulation a fait ce jeudi cinq morts à l’entrée de la commune de Ndiagne située dans le département de Louga.
Les victimes appartiennent toutes à deux familles qui se rendaient au marché hebdomadaire de Ndiagne.

Mbargou Diop, correspondant à Louga.

Lire la suite

Politique

Pierre Atepa Goudiaby écrit à Marième Faye Sall : A Mme La Première Dame et chère Sœur…

Publié il y a

on

Par

Première Dame

Au Sénégal comme au-delà de nos frontières, vous êtes décrite comme une dame de cœur, une épouse aimante complice de son compagnon et une mère d’une affection infinie. Je prends la liberté de me prévaloir de cette triple réputation alliée à votre engagement patriotique pour m’adresser à vous et à travers vous, à votre illustre époux, le Président de tous les Sénégalais, Macky Sall.

Je souhaiterais respectueusement que votre fibre humaine intercède en faveur de M. Khalifa Sall pour lui permettre de connaître l’ambiance familiale et la communion religieuse que vous allez vivre dans votre famille ainsi que vos proches, à l’occasion de l’Aid El Kébir, la fête communément connue chez nous comme la Tabaski.

Je souhaiterais votre haute intervention auprès du chef de l’Etat pour qu’il autorise Khalifa Sall, son compatriote, son frère, à connaître les plaisirs ordinaires mais précieux du cadre familial lors de l’un des plus grands événements du monde musulman qui, au Sénégal, réunit les régions, les religions, les ethnies, les chapelles politiques et toute notre nation dans son enrichissante diversité.

Mme la Première Dame et Chère Soeur,

Vous êtes connue comme une main secourable, un cœur affectueux qui a décidé de consacrer son talent, sa vie et son énergie au bénéfice des Sénégalais. Pas un jour ne passe sans la confirmation de telles valeurs que vous avez chevillées au corps. C’est pour cette raison que je souhaiterais solliciter les vertus qui vous habitent pour demander à notre Président un geste chevaleresque digne de nos preux devanciers et qui va encore démontrer, par les actes, son sens de l’humain. Ses privilèges constitutionnels l’autorisent à le faire, sa volonté de réunir tous les Sénégalais autour de l’essentiel justifie une telle mesure dictée par le lait de la tendresse humaine qui lie toutes les créatures de Notre Seigneur.

Vous avez toujours été aux côtés de notre Président lors des grands moments de sa vie. Vous l’avez aidé de votre bon sens, de vos conseils avisés et de votre accompagnement jamais pris en défaut. Aujourd’hui encore, vous pouvez trouver les mots appropriés, le moment idoine et le pouvoir de conviction pour prendre avec lui la main que l’histoire lui tend en le conviant à un de ses banquets. Vous avez les moyens. Vous en avez le devoir.

En attendant une grande action de votre part, je vous prie de bien vouloir recevoir, Mme la Première Dame et Chère Sœur, l’expression de ma très haute considération.

TRES BONNE FÊTE DE TABASKI À VOUS MÊME, VOTRE ÉPOUX, mon très cher jeune frère, ainsi qu’à tous le reste de vôtre famille.

Pierre Atepa GOUDIABY

Lire la suite

Société

Eventuelle dissolution de l’ADS : Il serait plus judicieux de dissoudre AIBD dans ADS ou procéder à leur fusion (Djibril Sakho, coordinateur des travailleurs des Ads).

Publié il y a

on

Par

ADS

« Certes l’État du Sénégal est dans sa dynamique de resserrement et de rationalisation des ressources, mais il serait optimal de pas laisser l’Agence des aéroports du Sénégal se réduire à l’image d’une simple direction rattachée à l’aéroport international Blaise Diagne. » Une proposition émanant du coordinateur des Ads, qui s’est adressé à Dakaractu.

En effet, cette sortie s’est faite suite à une information relayée par nos confrères de SourceA qui ont fait savoir « une possible réduction des Ads à une simple direction s’alliant à l’aéroport international Blaise Diagne ».

Pour Djibril Sakho, « il n’en demeure pas moins que l’Agence des aéroports a été la première structure à faire les frais dans le cadre de la rationalisation des ressources. Ainsi, avec un budget de 17 milliards en 2017, l’Ads s’est retrouvée avec une subvention de 2,5 milliards depuis 2018. C’est avec ce budget, dit de fonctionnement que l’Ads essaie  de maintenir aux normes plus de dix (10) terrains d’aviation dont ‘(4) aéroports internationaux tels que Cap-Skiring, Saint-Louis, Ziguinchor et Tambacounda ».

En plus de cela, le coordonnateur des Ads estime que «  cette structure a toujours été un levier important dans la gestion des activités aéronautiques nationales, ce qui lui a permis de capitaliser une expérience et une expertise avérées ».

C’est pour toutes ces raisons que la coordination des travailleurs des Ads estime qu’elle ne saurait être réduite à une direction de société de projet. Il serait alors, selon Djibril Sakho, préférable de «  fusionner les deux entités en maintenant les acquis de leurs travailleurs ou bien de dissoudre AIBD dans les Ads. Ce qui obéirait selon lui, aux principes de rationalisation de ressources de l’État tout en replaçant Ads dans sa mission et sa vocation de gestionnaire des aéroports du Sénégal, y compris celui de Diass.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle