Connect with us

Monde

Dakar au centre de la guerre entre Ryad et Doha

Publié il y a

on

Dakar au centre de la guerre entre Ryad et Doha

“Le Président sénégalais, Macky Sall, a expliqué à l’émir (du Qatar) qu’il avait été trompé et qu’il voulait réinstaller son ambassadeur à Doha.” C’est la déclaration du ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed Ibn Abderrahmane Al Thani, dans le numéro de Jeune Afrique paru ce lundi.Le chef de la diplomatie qatarienne répondait à une question de l’hebdomadaire africain sur le réchauffement des relations entre Dakar et Doha après une brouille de quelques semaines née de la décision du Sénégal de rappeler son ambassadeur en soutien à l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et à l’Égypte, qui ont décidé de rompre leurs liens diplomatiques avec le Qatar pour son soutien présumé au terrorisme.

“Je ne sais pas quelles promesses le Sénégal avait reçues, mais nous avons été clairs : les pays qui s’alignent sur le Quartet se dressent contre le Qatar, une nation souveraine, et se prononcent en faveur du changement de régime que veulent nous imposer nos agresseurs. Dakar a fini par se rendre compte qu’il avait pris la mauvaise décision”, avance Al Thani dans JA.

À la question : “Le fait que l’ancien ministre Karim Wade se soit réfugié à Doha après sa libération en juin 2016 a-t-il pu nuire à vos relations avec Dakar ?”, le chef de la diplomatie qatarienne jure que non. Il ajoute : “L’affaire Karim Wade a été traité comme une affaire humanitaire, avec l’approbation du gouvernement sénégalais. Jamais nous ne serions intervenus sans son autorisation.”

Le démenti du Palais

Pourquoi cette sortie du ministre des Affaires étrangères du Qatar au moment où le Sénégal décide de réchauffer ses liens avec son pays, de surcroît en étalant sur la place publique un échange présumé entre l’émir qatarien et le Président Macky Sall, ? Al Thani chercherait-il à répondre à répondre à l’ambassadeur d’Arabie Saoudite à Dakar ?

Ce dernier, pointant les supposées ingérences de Doha dans les affaires intérieures de ces partenaires africains, sur Sen Tv, a donné comme exemple le rôle du Qatar dans l’affaire Karim Wade. Révélant dans la foulée que durant le Ramadan, Doha avait même tenté, en vain, de convaincre Dakar d’accepter un retour au bercail du fils de Wade.

Cette sortie du ministre qatarien n’est pas du goût de la présidence sénégalaise. Une source de la Rfm au Palais assure qu’Al Thani “raconte des histoires”. Elle ajoute : “La décision que le Sénégal avait prise (rappel de son ambassadeur : Ndlr) est souveraine en solidarité avec les pays musulmans. Une façon donc de marquer le coup et après, user de la voie diplomatique. Ce qui s’est fait a conduit au réchauffement entre Dakar et Doha. Le Sénégal n’avait donc reçu aucune promesse comme le pense le chef de la diplomatie qatarie.

Monde

Paul Kagamé recadre le commissaire européen à la Coopération et au développement : “Vous devez arrêter avec votre complexe de supériorité… Pour qui vous vous prenez ?”

Publié il y a

on

Par

Paul Kagamé recadre un commissaire européen

Neven Mimica, commissaire européen à la Coopération et au développement n’oubliera pas de sitôt son face à face de la semaine dernière avec le président rwandais, Paul Kagamé.
Lors d’un débat diffusé par la chaine FRANCE24 ce weekend, le premier s’est fait remonter les bretelles par le second sur une question liée au respect des droits de l’Homme au Rwanda. “Nous avons une approche globale dont nous discutons avec nos partenaires et les droits de l’homme, leur respect, en font partie. Nous parlons développement et droits de l’homme en même temps, d’une manière très ouverte et liée entre les deux aspects”, a répondu le représentant de l’Union européenne à une question de la journaliste de France24 liée aux droits humains.
Il n’en fallait pas plus pour faire sortir Paul Kagamé de ses gonds. Le chef de l’Etat rwandais n’a pas attendu la relance de notre consœur pour recadrer le commissaire européen à la Coopération et au développement. ” Vous devez arrêter avec votre complexe de supériorité, toute cette absurdité sur les droits de l’homme. Nous, on s’est battu pour les droits de l’homme et la liberté de nos peuples, plus que quiconque, y compris vous qui continuez à parler de cette absurdité. Là, souvenez-vous d’où venaient nos pays et où on les a emmenés, cela parle pour nous. Vous devriez arrêter de dire aux autres quoi faire ou ne pas faire, même si ce n’est pas à votre goût. Mais pour qui vous prenez-vous ?”, s’est emporté Kagamé qui ne semble pas se soucier des conséquences d’un tel affront.

Lire la suite

Monde

ROME : Le Dr Qu Dongyu élu nouveau DG de la FAO

Publié il y a

on

Par

Dr Qu Dongyu DG FAO

Qu Dongyu, vice-ministre chinois de l’Agriculture, a été élu dimanche directeur général de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Il est le premier Chinois à accéder à cette fonction. Qu Dongyu, vice-ministre chinois de l’Agriculture, a été élu dimanche 23 juin à la tête de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), basée à Rome, en obtenant une majorité absolue dès le premier tour de scrutin. Il succédera en août au Brésilien José Graziano da Silva.
Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural Moussa Baldé a conduit la délégation sénégalaise à cette session de la FAO.

 

ROME : Le Dr Xu Dongyu élu nouveau DG de la FAO

 

ROME : Le Dr Xu Dongyu élu nouveau DG de la FAO
Lire la suite

Monde

Relation entre le Royaume Uni et le Sénégal, Réunion au MAE / Amadou Bâ rassure et justifie son absence : ” Il n’y a aucune tension entre le Sénégal et le Royaume Uni…”

Publié il y a

on

Le ministre Amadou Ba

Au cours de l’ouverture de la session sur le dialogue politique entre l’Union européenne et le Sénégal, le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur , Amadou Bâ précise : ” il faut noter que malgré tout ce que entendez sur la BBC et de toute l’actualité autour, il n’y a aucune tension entre le Royaume Uni et notre pays. Ce n’est pas possible”, signifie t-il.

Et Amadou Bâ d’éclairer toujours la lanterne sur son absence lors de la dernière conférence de presse au ministère de affaires étranges : ” qu’il n’avait tout simplement rien à dire sur ce sujet, ce jour là”.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle