Connect with us

Sports

Budget Du Ministère Des Sports : Le Mouvement Sportif Attend Son 1%

Publié il y a

on

Dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle de 2012, le candidat Macky Sall avait donné un grand espoir au mouvement associatif et sportif du Sénégal. Et pour cause, à deux reprises, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar avait rencontré le monde sportif en lui promettant de faire passer le budget du département des Sports à 1% du budget national. Ce, dès sa prise du pouvoir. Ceux qui y avaient cru en applaudissant des deux mains, vont tomber à la renverse quand ils découvriront qu’une telle promesse n’avait pas été prise en compte. Face à la désolation du mouvement sportif et les critiques qui ont suivi, les autorités avancent que «l’augmentation devrait être progressive sur cinq ans» et non applicable dès la première année d’exercice.

Seulement, après cinq années d’exercice, le constat est le même. Le budget du département des Sports n’a toujours pas atteint les 1% comme promis en …2012

Pourtant rien que les sollicitations pour les compétitions internationales dépassent 4 milliards alors que l’enveloppe disputée dans l’arbitrage budgétaire est de 900 millions. Le football et le basketball se taillant, comme chaque année, la part du lion, les autres disciplines peinent à mener à bien leur mission et se contentent des miettes. «On ne demande pas l’égalité dans le traitement avec le football ou le basketball. Toutefois, il faut un minimum d’équité pour certaines disciplines. Surtout celles qui font retentir l’hymne national partout dans le monde», confie avec amertume un président de la Fédération sportive sous le couvert de l’anonymat.

ABSENCE D’INFRASTRUCTURES

Face à cet état de fait, il ne serait pas incongru de s’interroger sur la volonté politique du régime de Sall de faire du Sénégal un hub sportif digne de son rang.

Surtout que présentement, notre pays ne peut accueillir aucune compétition majeure dans les sports collectifs, notamment le football, le basketball, le handball ou le volleyball chez les séniors. Les «Lions» de football n’ont-ils pas, à titre d’exemple, été condamnés à l’errance, après juste la suspension du stade Léopold Sédar Senghor suite aux malheureux événements ayant émaillé le match Sénégal-Côte d’Ivoire pour le compte des éliminatoires de la CAN 2013 ?

Pendant ce temps, ailleurs en Afrique on accélère la cadence. Un président comme Ali Bongo du Gabon semble avoir tout compris en misant sur le sport. Invitations de Pelé, de Messi, de Teddy Riner, accueil de la finale du Trophée des Champions, co-organisation de la CAN 2012, organisation de celle 2017, l’homme ne rate plus une seule occasion pour faire de son pays une destination privilégiée du sport, à l’instar du Qatar ou encore de Monaco. Le Sénégal n’en est pas encore là. Mais l’espoir est permis. Surtout après les actes que vient de poser Macky Sall et qui méritent d’être encouragés pour tous les amoureux du sport.

La construction d’une Arène nationale va dans ce sens. La pose de la première pierre a été effectuée le 7 avril dernier, rendez-vous au mois d’août 2018 pour la fin des travaux qui sont estimés à 28 mois.

Après ce complexe sportif, le Président Sall a aussi procédé le 9 mai dernier à la pose de la première pierre du Palais des Sports «Dakar Aréna» d’une valeur de 10 milliards F Cfa.

Selon le Chef de l’Etat, «Dakar Aréna répondra aux normes internationales et va aider à améliorer l’offre nationale en matière d’infrastructures». En attendant que d’autres infrastructures sortent de terre, c’est un grand gap qui est en passe d’être résorbé. Il restera la lancinante question de l’entretien.

 

Auteur: Omar Diaw – Sud Quotidien

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

Livre gratuit pour les plus ambitieux sur Internet. Cliquez juste pour télécharger.

livre aurelien amacker

Livre gratuit pour entreprendre sur Internet. Cliquez juste pour télécharger.

livre aurelien amacker

En Politique

HOTLINE

On en parle