Connect with us

Sports

Budget Du Ministère Des Sports : Le Mouvement Sportif Attend Son 1%

Publié il y a

on

Budget Du Ministère Des Sports : Le Mouvement Sportif Attend Son 1%

Dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle de 2012, le candidat Macky Sall avait donné un grand espoir au mouvement associatif et sportif du Sénégal. Et pour cause, à deux reprises, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar avait rencontré le monde sportif en lui promettant de faire passer le budget du département des Sports à 1% du budget national. Ce, dès sa prise du pouvoir. Ceux qui y avaient cru en applaudissant des deux mains, vont tomber à la renverse quand ils découvriront qu’une telle promesse n’avait pas été prise en compte. Face à la désolation du mouvement sportif et les critiques qui ont suivi, les autorités avancent que «l’augmentation devrait être progressive sur cinq ans» et non applicable dès la première année d’exercice.

Seulement, après cinq années d’exercice, le constat est le même. Le budget du département des Sports n’a toujours pas atteint les 1% comme promis en …2012

Pourtant rien que les sollicitations pour les compétitions internationales dépassent 4 milliards alors que l’enveloppe disputée dans l’arbitrage budgétaire est de 900 millions. Le football et le basketball se taillant, comme chaque année, la part du lion, les autres disciplines peinent à mener à bien leur mission et se contentent des miettes. «On ne demande pas l’égalité dans le traitement avec le football ou le basketball. Toutefois, il faut un minimum d’équité pour certaines disciplines. Surtout celles qui font retentir l’hymne national partout dans le monde», confie avec amertume un président de la Fédération sportive sous le couvert de l’anonymat.

ABSENCE D’INFRASTRUCTURES

Face à cet état de fait, il ne serait pas incongru de s’interroger sur la volonté politique du régime de Sall de faire du Sénégal un hub sportif digne de son rang.

Surtout que présentement, notre pays ne peut accueillir aucune compétition majeure dans les sports collectifs, notamment le football, le basketball, le handball ou le volleyball chez les séniors. Les «Lions» de football n’ont-ils pas, à titre d’exemple, été condamnés à l’errance, après juste la suspension du stade Léopold Sédar Senghor suite aux malheureux événements ayant émaillé le match Sénégal-Côte d’Ivoire pour le compte des éliminatoires de la CAN 2013 ?

Pendant ce temps, ailleurs en Afrique on accélère la cadence. Un président comme Ali Bongo du Gabon semble avoir tout compris en misant sur le sport. Invitations de Pelé, de Messi, de Teddy Riner, accueil de la finale du Trophée des Champions, co-organisation de la CAN 2012, organisation de celle 2017, l’homme ne rate plus une seule occasion pour faire de son pays une destination privilégiée du sport, à l’instar du Qatar ou encore de Monaco. Le Sénégal n’en est pas encore là. Mais l’espoir est permis. Surtout après les actes que vient de poser Macky Sall et qui méritent d’être encouragés pour tous les amoureux du sport.

La construction d’une Arène nationale va dans ce sens. La pose de la première pierre a été effectuée le 7 avril dernier, rendez-vous au mois d’août 2018 pour la fin des travaux qui sont estimés à 28 mois.

Après ce complexe sportif, le Président Sall a aussi procédé le 9 mai dernier à la pose de la première pierre du Palais des Sports «Dakar Aréna» d’une valeur de 10 milliards F Cfa.

Selon le Chef de l’Etat, «Dakar Aréna répondra aux normes internationales et va aider à améliorer l’offre nationale en matière d’infrastructures». En attendant que d’autres infrastructures sortent de terre, c’est un grand gap qui est en passe d’être résorbé. Il restera la lancinante question de l’entretien.

 

Auteur: Omar Diaw – Sud Quotidien

Sports

CAF : Le président Ahmed Ahmed encore cité dans une affaire de corruption

Publié il y a

on

Par

Ahmad Ahmad

En pleine CAN 2019, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) se voit éclabousser par une nouvelle affaire. Une affaire de corruption qui n’arrange décidément pas le patron de la CAF. Les informations émanent de BBC. Selon le média anglais, Ahmad Ahmad aurait perçu plusieurs remboursements de frais pour une même période de 9 jours en plein mondial russe, entre le 23 juin au 1er juillet 2018.

La BBC révèle par ailleurs que le président de l’instance dirigeante du football africain aurait sollicité deux paiements de la CAF en signant des fiches de remboursements d’indemnités journalières pour une présence en Égypte, mais aurait également signé un document qui atteste qu’il était en Russie au même moment.

Ahmad Ahmad aurait, au même moment, touché une indemnité journalière de Coupe du monde de la FIFA. Cette indemnité s’élève à 450 dollars. Autrement dit, pour une seule période, le Malgache a touché trois séries de paiements.

« Début juin 2018, le président de la CAF se rend à Moscou afin de prendre part au Congrès de la FIFA le 13 juin, ainsi qu’à la Coupe du Monde, qui s’est déroulée du 14 juin au 11 juillet. Mais Ahmad a quitté la Russie pour l’Égypte, le 23 juin, pour un séjour de 4 jours, puis fait une escale à Madagascar, entre le 27 juin et le 1er juillet, avant de retourner à Moscou. Or, des documents consultés par la BBC indiquent que le président de la CAF a touché, le 28 septembre, 18.450 dollars des mains de la CAF pour un séjour de 41 jours (7 juin-17 juillet) en Russie. Il aurait aussi touché le 9 septembre 4.050 dollars d’indemnités de la part de la Confédération africaine de football, pour une période de 9 jours (23 juin-1er juillet) », renseignent nos confrères marocains de sport.le360.ma.

Lire la suite

Sports

Alassane Ndour : « Si on joue avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale »

Publié il y a

on

Par

Alassane Ndour : « Si on joue avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale »

« Ces joueurs sont là pour remporter la coupe. Leur chemin est tracé depuis le début du tournoi, il faut aller jusqu’au bout. En finale contre l’Algérie ça ne sera pas facile. Car comme on l’a vu contre la Tunisie, rien ne sera facile dans cette CAN. Dans un premier temps il faudra d’abord que les joueurs se reposent, récupèrent bien avant de se projeter dans cette finale. Si on joue cette finale avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale. Les joueurs devront être plus efficaces et marquer très tôt. »
Selon l’ancien international, malheureux finaliste en 2002, cette équipe tient une belle occasion de ramener le trophée au Sénégal. 
VoxPop

Lire la suite

Sports

Sénégal en finale de la CAN 2012 : Le message de Ousmane Sonko…

Publié il y a

on

finale

Le cœur des 15millions de sénégalais bat ce soir à l’unisson pour magnifier cette qualification ô combien précieuse tant elle était attendue depuis des années !!!!
Tous derrière vous Gaindés, pour que la victoire finale soit belle vendredi soir!!!
Mbarawacc!!!
#egypt2019
#can2019
#team221

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle