Connect with us

Monde

Bangladesh : un homme pourchassé par la police pour avoir épousé une Rohingya

Le premier mariage répertorié entre un Bangladais et une réfugiée. Leur mariage à Cox’s Bazar était le premier répertorié entre un Bangladais et une réfugiée depuis l’arrivée d’une nouvelle vague de Rohingyas à partir de la fin août, selon le journal

Publié il y a

on

Bangladesh : un homme pourchassé par la police pour avoir épousé une Rohingya

La police au Bangladesh recherchait dimanche un homme qui a enfreint une interdiction en vigueur depuis 2014 en épousant une réfugiée rohingya, alors que des centaines de milliers de Rohingyas fuyant des violences en Birmanie affluent depuis fin août dans le pays.

Shoaib Hossain Jewel, 25 ans, et sa fiancée Rafiza, 18 ans, sont en fuite depuis leur mariage le mois dernier et une enquête est en cours, selon la police de Singair, région d’origine du jeune marié, près de Dacca. “Nous avons appris qu’il avait épousé une femme rohingya. Nous sommes allés le chercher chez lui (…) mais nous ne l’avons pas trouvé et ses parents ne savent pas où il est”, a expliqué à le chef de la police de Singair Khandaker Imam Hossain.

“Qu’y a-t-il de mal dans le mariage de mon fils avec une Rohingya ?”. Le Bangladesh a interdit en 2014 les mariages entre ses ressortissants et les réfugiés musulmans rohingyas de Birmanie, de crainte de voir ces réfugiés obtenir la nationalité du pays par ce biais. “Il a épousé une musulmane réfugiée au Bangladesh”, a dit le père du jeune marié, Babul Hossain. “Si les Bangladais peuvent épouser des chrétiens et des personnes d’autres religions, qu’y a-t-il de mal dans le mariage de mon fils avec une Rohingya ?”.

L’homme a parcouru les camps de réfugiés pour retrouver sa promise. Selon le journal Dhaka Tribune, le jeune marié, professeur dans une école religieuse, était tombé amoureux de Rafiza dont la famille s’était réfugiée à Singair chez un religieux après les dernières violences en Birmanie. Mais après une descente de police, la famille avait dû regagner les camps de Cox’s Bazar à quelque 430 km au sud-est. Le jeune Jewel s’y était alors précipité, parcourant les camps pour retrouver sa promise.

Le premier mariage répertorié entre un Bangladais et une réfugiée. Leur mariage à Cox’s Bazar était le premier répertorié entre un Bangladais et une réfugiée depuis l’arrivée d’une nouvelle vague de Rohingyas à partir de la fin août, selon le journal. Selon des médias locaux, de nombreux Bangladais viennent dans les camps chercher une épouse. Un correspondant de l’AFP a rencontré un Bangladais venu au camp de Balukhali depuis un village voisin trouver une épouse pour son frère aîné qui espère accomplir ainsi “un acte de charité” en aidant une réfugiée. “Nous prenons toutes les mesures préventives pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de mariages entre Bangladais et Rohingyas”, a déclaré Mohammad Kazi Humayun Rashid, adjoint au chef de la police de Cox’s Bazar.

L’ONU parle de “nettoyage ethnique” de la part de l’armée birmane. Plus d’un demi million de Rohingyas, musulmans apatrides en Birmanie majoritairement bouddhiste, se sont réfugiés au Bangladesh depuis fin août pour fuir une opération de l’armée birmane dans l’État Rakhine, qualifiée par l’ONU de “nettoyage ethnique”.

Monde

Paul Kagamé recadre le commissaire européen à la Coopération et au développement : “Vous devez arrêter avec votre complexe de supériorité… Pour qui vous vous prenez ?”

Publié il y a

on

Par

Paul Kagamé recadre un commissaire européen

Neven Mimica, commissaire européen à la Coopération et au développement n’oubliera pas de sitôt son face à face de la semaine dernière avec le président rwandais, Paul Kagamé.
Lors d’un débat diffusé par la chaine FRANCE24 ce weekend, le premier s’est fait remonter les bretelles par le second sur une question liée au respect des droits de l’Homme au Rwanda. “Nous avons une approche globale dont nous discutons avec nos partenaires et les droits de l’homme, leur respect, en font partie. Nous parlons développement et droits de l’homme en même temps, d’une manière très ouverte et liée entre les deux aspects”, a répondu le représentant de l’Union européenne à une question de la journaliste de France24 liée aux droits humains.
Il n’en fallait pas plus pour faire sortir Paul Kagamé de ses gonds. Le chef de l’Etat rwandais n’a pas attendu la relance de notre consœur pour recadrer le commissaire européen à la Coopération et au développement. ” Vous devez arrêter avec votre complexe de supériorité, toute cette absurdité sur les droits de l’homme. Nous, on s’est battu pour les droits de l’homme et la liberté de nos peuples, plus que quiconque, y compris vous qui continuez à parler de cette absurdité. Là, souvenez-vous d’où venaient nos pays et où on les a emmenés, cela parle pour nous. Vous devriez arrêter de dire aux autres quoi faire ou ne pas faire, même si ce n’est pas à votre goût. Mais pour qui vous prenez-vous ?”, s’est emporté Kagamé qui ne semble pas se soucier des conséquences d’un tel affront.

Lire la suite

Monde

ROME : Le Dr Qu Dongyu élu nouveau DG de la FAO

Publié il y a

on

Par

Dr Qu Dongyu DG FAO

Qu Dongyu, vice-ministre chinois de l’Agriculture, a été élu dimanche directeur général de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Il est le premier Chinois à accéder à cette fonction. Qu Dongyu, vice-ministre chinois de l’Agriculture, a été élu dimanche 23 juin à la tête de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), basée à Rome, en obtenant une majorité absolue dès le premier tour de scrutin. Il succédera en août au Brésilien José Graziano da Silva.
Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural Moussa Baldé a conduit la délégation sénégalaise à cette session de la FAO.

 

ROME : Le Dr Xu Dongyu élu nouveau DG de la FAO

 

ROME : Le Dr Xu Dongyu élu nouveau DG de la FAO
Lire la suite

Monde

Relation entre le Royaume Uni et le Sénégal, Réunion au MAE / Amadou Bâ rassure et justifie son absence : ” Il n’y a aucune tension entre le Sénégal et le Royaume Uni…”

Publié il y a

on

Le ministre Amadou Ba

Au cours de l’ouverture de la session sur le dialogue politique entre l’Union européenne et le Sénégal, le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur , Amadou Bâ précise : ” il faut noter que malgré tout ce que entendez sur la BBC et de toute l’actualité autour, il n’y a aucune tension entre le Royaume Uni et notre pays. Ce n’est pas possible”, signifie t-il.

Et Amadou Bâ d’éclairer toujours la lanterne sur son absence lors de la dernière conférence de presse au ministère de affaires étranges : ” qu’il n’avait tout simplement rien à dire sur ce sujet, ce jour là”.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle