Connect with us

Sports

Attaque des « Lions » bien garnie : Le vrai dilemme d’Aliou Cissé

Publié il y a

on

Attaque des « Lions » bien garnie : Le vrai dilemme d’Aliou Cissé

Aliou Cissé, par-delà le retour de Diafra Sakho et l’arrivée de Mbaye Niang, a l’embarras du choix dans un secteur offensif pléthorique à moins d’un mois des deux rendez-vous de novembre face à l’Afrique du Sud à Polokwane et à Dakar, comptant pour les éliminatoires du mondial 2018.

Un sélectionneur des Lions du Sénégal a-t-il déjà eu à sa disposition un tel réservoir en attaque ? La question se pose, à moins d’un an de la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet), que devront disputer les hommes de Cissé, leaders de leur groupe de qualification avec 8 points derrière le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’Afrique du Sud. Ils ont des chances raisonnables de retrouver cette compétition majeure 16 ans après d’autant qu’ils ne cherchent que deux points. Et s’il fallait mesurer les chances sénégalaises de briller lors de ce prochain Mondial à l’aune du seul potentiel offensif à la disposition de l’ancien capitaine de la sélection nationale, alors on dirait, sans avoir trop peur de se tromper, que ses joueurs feront un bon mondial.

Mbaye Niang et Diafra bousculent Sow, Konaté et Mame Biram

On a tout dit, ou presque sur la convocation de Mbaye Niang. Sa venue a certes créé du bruit au Sénégal, mais a aussi chamboulé l’attaque de manière positive, car son entrée face aux Requins Bleus a été décisive en contribuant sur les deux buts qui ont donné le succès aux Lions (0-2). Il devrait donc continuer à tout chambouler. Idem pour Diafra Sakho qui a effectué son retour en sélection deux ans après. Un retour gagnant marqué par sa titularisation au détriment de Moussa Sow et un but libérateur. Les attaquants de West Ham et de Torino ont titillé Sow, Konaté et Mame Biram Diouf. On voit donc mal comment le sélectionneur pourra se passer de ces deux joueurs lors des prochains rendez-vous.

Mame Biram Diouf peut-il faire son retour ?

Son nom peut-il figurer dans la liste de Cissé ? En théorie oui. Son rôle d’arrière droit à Stoke City l’empêchant d’être convoqué lors du dernier rassemblement n’a pas été un problème pour lui. A la veille de Cap-vert-Sénégal, il a été décisif en club malgré son positionnement sur le terrain.

Même si le sélectionneur a préféré se passer de lui, cette situation ne l’empêcherait pas de revenir en sélection, certes improbable, mais possible d’autant que ni Moussa Sow ni Moussa Konaté ne sont meilleurs que lui actuellement. Et, s’ils retrouvent tous leur niveau, Cissé aura forcément l’embarras du choix.

Mamadou Salif GUEYE

Sports

CAF : Le président Ahmed Ahmed encore cité dans une affaire de corruption

Publié il y a

on

Par

Ahmad Ahmad

En pleine CAN 2019, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) se voit éclabousser par une nouvelle affaire. Une affaire de corruption qui n’arrange décidément pas le patron de la CAF. Les informations émanent de BBC. Selon le média anglais, Ahmad Ahmad aurait perçu plusieurs remboursements de frais pour une même période de 9 jours en plein mondial russe, entre le 23 juin au 1er juillet 2018.

La BBC révèle par ailleurs que le président de l’instance dirigeante du football africain aurait sollicité deux paiements de la CAF en signant des fiches de remboursements d’indemnités journalières pour une présence en Égypte, mais aurait également signé un document qui atteste qu’il était en Russie au même moment.

Ahmad Ahmad aurait, au même moment, touché une indemnité journalière de Coupe du monde de la FIFA. Cette indemnité s’élève à 450 dollars. Autrement dit, pour une seule période, le Malgache a touché trois séries de paiements.

« Début juin 2018, le président de la CAF se rend à Moscou afin de prendre part au Congrès de la FIFA le 13 juin, ainsi qu’à la Coupe du Monde, qui s’est déroulée du 14 juin au 11 juillet. Mais Ahmad a quitté la Russie pour l’Égypte, le 23 juin, pour un séjour de 4 jours, puis fait une escale à Madagascar, entre le 27 juin et le 1er juillet, avant de retourner à Moscou. Or, des documents consultés par la BBC indiquent que le président de la CAF a touché, le 28 septembre, 18.450 dollars des mains de la CAF pour un séjour de 41 jours (7 juin-17 juillet) en Russie. Il aurait aussi touché le 9 septembre 4.050 dollars d’indemnités de la part de la Confédération africaine de football, pour une période de 9 jours (23 juin-1er juillet) », renseignent nos confrères marocains de sport.le360.ma.

Lire la suite

Sports

Alassane Ndour : « Si on joue avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale »

Publié il y a

on

Par

Alassane Ndour : « Si on joue avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale »

« Ces joueurs sont là pour remporter la coupe. Leur chemin est tracé depuis le début du tournoi, il faut aller jusqu’au bout. En finale contre l’Algérie ça ne sera pas facile. Car comme on l’a vu contre la Tunisie, rien ne sera facile dans cette CAN. Dans un premier temps il faudra d’abord que les joueurs se reposent, récupèrent bien avant de se projeter dans cette finale. Si on joue cette finale avec les tripes, comme des guerriers, on gagnera la finale. Les joueurs devront être plus efficaces et marquer très tôt. »
Selon l’ancien international, malheureux finaliste en 2002, cette équipe tient une belle occasion de ramener le trophée au Sénégal. 
VoxPop

Lire la suite

Sports

Sénégal en finale de la CAN 2012 : Le message de Ousmane Sonko…

Publié il y a

on

finale

Le cœur des 15millions de sénégalais bat ce soir à l’unisson pour magnifier cette qualification ô combien précieuse tant elle était attendue depuis des années !!!!
Tous derrière vous Gaindés, pour que la victoire finale soit belle vendredi soir!!!
Mbarawacc!!!
#egypt2019
#can2019
#team221

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle