Connect with us

Sports

Attaque des « Lions » bien garnie : Le vrai dilemme d’Aliou Cissé

Publié il y a

on

Attaque des « Lions » bien garnie : Le vrai dilemme d’Aliou Cissé

Aliou Cissé, par-delà le retour de Diafra Sakho et l’arrivée de Mbaye Niang, a l’embarras du choix dans un secteur offensif pléthorique à moins d’un mois des deux rendez-vous de novembre face à l’Afrique du Sud à Polokwane et à Dakar, comptant pour les éliminatoires du mondial 2018.

Un sélectionneur des Lions du Sénégal a-t-il déjà eu à sa disposition un tel réservoir en attaque ? La question se pose, à moins d’un an de la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet), que devront disputer les hommes de Cissé, leaders de leur groupe de qualification avec 8 points derrière le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’Afrique du Sud. Ils ont des chances raisonnables de retrouver cette compétition majeure 16 ans après d’autant qu’ils ne cherchent que deux points. Et s’il fallait mesurer les chances sénégalaises de briller lors de ce prochain Mondial à l’aune du seul potentiel offensif à la disposition de l’ancien capitaine de la sélection nationale, alors on dirait, sans avoir trop peur de se tromper, que ses joueurs feront un bon mondial.

Mbaye Niang et Diafra bousculent Sow, Konaté et Mame Biram

On a tout dit, ou presque sur la convocation de Mbaye Niang. Sa venue a certes créé du bruit au Sénégal, mais a aussi chamboulé l’attaque de manière positive, car son entrée face aux Requins Bleus a été décisive en contribuant sur les deux buts qui ont donné le succès aux Lions (0-2). Il devrait donc continuer à tout chambouler. Idem pour Diafra Sakho qui a effectué son retour en sélection deux ans après. Un retour gagnant marqué par sa titularisation au détriment de Moussa Sow et un but libérateur. Les attaquants de West Ham et de Torino ont titillé Sow, Konaté et Mame Biram Diouf. On voit donc mal comment le sélectionneur pourra se passer de ces deux joueurs lors des prochains rendez-vous.

Mame Biram Diouf peut-il faire son retour ?

Son nom peut-il figurer dans la liste de Cissé ? En théorie oui. Son rôle d’arrière droit à Stoke City l’empêchant d’être convoqué lors du dernier rassemblement n’a pas été un problème pour lui. A la veille de Cap-vert-Sénégal, il a été décisif en club malgré son positionnement sur le terrain.

Même si le sélectionneur a préféré se passer de lui, cette situation ne l’empêcherait pas de revenir en sélection, certes improbable, mais possible d’autant que ni Moussa Sow ni Moussa Konaté ne sont meilleurs que lui actuellement. Et, s’ils retrouvent tous leur niveau, Cissé aura forcément l’embarras du choix.

Mamadou Salif GUEYE

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle