Connect with us

Politique

ALIOUNE NDAO FALL (S.N chargé de la Diaspora Apr) : ‘ Une candidature du Président en 2024 serait recevable, mais pas souhaitable ‘

Publié il y a

on

2024

Pour le Secrétaire National chargé de la Diaspora Apr, parler d’une possibilité pour le Président Macky Sall de se représenter pour un troisième mandat en 2024 est un piège tendu.

Alioune Ndao Fall estime qu’en 2012, ce sont les constitutionnalistes qui avaient perdu le Président Wade. ” Aujourd’hui, renseigne-t-il, en complicité avec un (GFNI) Groupe de Faucons Non Identifiés, ils cherchent à pousser le Président Macky Sall dans un combat perdu d’avance et ainsi mettre en mouvement une défaite certaine pour 2019”. Le Républicain d’argumenter : ” comment comprendre qu’à moins de dix huit mois de la prochaine présidentielle, on vienne agiter un si gros épouvantail ( 2024 ) qui, d’emblée va rebuter un certain nombre d’électeurs favorables au Président Macky Sall. Il ne fait aucun doute que le plan machiavélique orchestré par un (GFNI) au sommet pour la succession du Président Macky Sall est en cours d’exécution . ”

Alioune Ndao Fall estime qu’un tel débat n’est agité dans aucun pays, dans aucune République et dans aucun parti au pouvoir, eu égard au respect qu’on doit aux populations.  ” Parler d’un troisième mandat alors même qu’on n’a pas encore épuisé le premier mandat. Depuis que les hommes réfléchissent à la politique, ils oscillent entre deux interprétations diamétralement opposées. Pour les uns, la politique est essentiellement une lutte, un combat, le pouvoir permettant aux individus et aux groupes qui le détiennent d’assurer leur domination sur la société, et d’en tirer profit. Pour les autres, la politique est un effort pour faire régner l’ordre et la justice, le pouvoir assurant l’intérêt général et le bien commun contre la pression des revendications particulières ” a-t-il ajouté citant au passage Maurice Duverger.

Il rappellera que les Apéristes authentiques du 1er décembre 2008 et leur leader, avaient  clairement opté pour la seconde interprétation «qu’il faille me renier pour survivre je dis non… la patrie importe plus que le parti». En clair, martèle le sieur Ndao ” même si la loi le permet, pour un homme politique, de surcroit un homme  d’Etat, il y’a lieu de tenir compte de certaines  coutumes et d’une certaine jurisprudence. L’histoire récente est là pour nous le rappeler. Un 23 juin risque de sonner avant l’heure. Le mot d’ordre du chef n’est pas 2024 mais 2019. Jamais il n’a été question d’un troisième mandat pour le même Général”. À ceux qu’ils qualifient de ” faucons ”, il adressera cette citation tiré des enseignements de Gandhi : «Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous».

Politique

PDS / Wade forme un nouveau Secrétariat National : Karim Wade en pôle position, Oumar Sarr et Cie virés (DOCUMENTS)

Publié il y a

on

Wade

Dakaractu s’interrogeait sur l’avenir de Oumar Sarr et Cie dans le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade vient de confirmer ce que tout le monde redoutait. Le Secrétaire général national du PDS vient de former un nouveau groupe marqué par l’absence de Oumar Sarr qui était jusque-là Secrétaire général adjoint du parti. Cependant, on peut noter la présence de Karim Maïssa Wade comme Secrétaire général adjoint chargé l’Organisation, de la Modernisation et de l’Elaboration des Stratégies politiques. Dakaractu vous livre le document portant nominations des nouveaux membres du Secrétariat national du PDS…

Lire la suite

Politique

Pierre Atepa Goudiaby écrit à Marième Faye Sall : A Mme La Première Dame et chère Sœur…

Publié il y a

on

Par

Première Dame

Au Sénégal comme au-delà de nos frontières, vous êtes décrite comme une dame de cœur, une épouse aimante complice de son compagnon et une mère d’une affection infinie. Je prends la liberté de me prévaloir de cette triple réputation alliée à votre engagement patriotique pour m’adresser à vous et à travers vous, à votre illustre époux, le Président de tous les Sénégalais, Macky Sall.

Je souhaiterais respectueusement que votre fibre humaine intercède en faveur de M. Khalifa Sall pour lui permettre de connaître l’ambiance familiale et la communion religieuse que vous allez vivre dans votre famille ainsi que vos proches, à l’occasion de l’Aid El Kébir, la fête communément connue chez nous comme la Tabaski.

Je souhaiterais votre haute intervention auprès du chef de l’Etat pour qu’il autorise Khalifa Sall, son compatriote, son frère, à connaître les plaisirs ordinaires mais précieux du cadre familial lors de l’un des plus grands événements du monde musulman qui, au Sénégal, réunit les régions, les religions, les ethnies, les chapelles politiques et toute notre nation dans son enrichissante diversité.

Mme la Première Dame et Chère Soeur,

Vous êtes connue comme une main secourable, un cœur affectueux qui a décidé de consacrer son talent, sa vie et son énergie au bénéfice des Sénégalais. Pas un jour ne passe sans la confirmation de telles valeurs que vous avez chevillées au corps. C’est pour cette raison que je souhaiterais solliciter les vertus qui vous habitent pour demander à notre Président un geste chevaleresque digne de nos preux devanciers et qui va encore démontrer, par les actes, son sens de l’humain. Ses privilèges constitutionnels l’autorisent à le faire, sa volonté de réunir tous les Sénégalais autour de l’essentiel justifie une telle mesure dictée par le lait de la tendresse humaine qui lie toutes les créatures de Notre Seigneur.

Vous avez toujours été aux côtés de notre Président lors des grands moments de sa vie. Vous l’avez aidé de votre bon sens, de vos conseils avisés et de votre accompagnement jamais pris en défaut. Aujourd’hui encore, vous pouvez trouver les mots appropriés, le moment idoine et le pouvoir de conviction pour prendre avec lui la main que l’histoire lui tend en le conviant à un de ses banquets. Vous avez les moyens. Vous en avez le devoir.

En attendant une grande action de votre part, je vous prie de bien vouloir recevoir, Mme la Première Dame et Chère Sœur, l’expression de ma très haute considération.

TRES BONNE FÊTE DE TABASKI À VOUS MÊME, VOTRE ÉPOUX, mon très cher jeune frère, ainsi qu’à tous le reste de vôtre famille.

Pierre Atepa GOUDIABY

Lire la suite

Politique

AIBD : Arrivée du président du Mali Ibrahima Boubacar Keïta

Publié il y a

on

Par

Ibrahima Boubacar

Le président de la République malienne, Ibrahima Boubacar Keïta vient de fouler le tarmac de l’aéroport Blaise Diagne.
Accompagné d’une forte délégation du corps diplomatique malien, il est descendu à bord de l’avion présidentiel de la République du Mali. Ibrahima Boubacar Keïta est venu assister à la cérémonie d’hommage national à la mémoire de Ousmane Tanor Dieng dont la dépouille est sur place.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle