Connect with us

Sports

Aliou Cissé : «Je n’ai pas de souci à me faire»

«Il faut essayer de continuer ce que nous sommes en train de faire. L’objectif est la Russie 2018 et cela passe par Praia. Nous avons à cœur de faire un bon match et de gagner pour espérer aller en Russie. Ce qui est important dans ces matchs, c’est que les joueurs soient à 100%

Publié il y a

on

liste des 25 joueurs convoqués

Dans une conférence de presse qui a tiré en longueur plus que d’habitude, Aliou Cissé a déroulé. Le Sélectionneur des «Lions» balaie d’un revers de la main les doutes sur le jeu des siens et s’attend, face au Cap-Vert, à faire face à un adversaire qui jouera regroupé et retranché dans sa zone.

 

MOTIVATION

«Il faut essayer de continuer ce que nous sommes en train de faire. L’objectif est la Russie 2018 et cela passe par Praia. Nous avons à cœur de faire un bon match et de gagner pour espérer aller en Russie. Ce qui est important dans ces matchs, c’est que les joueurs soient à 100% et jouent leur meilleur football. Je n’ai pas de souci à me faire là-dessus. S’ils jouent leur meilleur football, on peut faire un bon résultat ici. Il ne faut pas oublier que c’est une équipe que nous avons battue chez nous (2-0, 1re J.) et je m’attends à un même style de matchs auxquels nous avons droit, c’est-à-dire une équipe adverse qui joue regroupée face à nous, avec deux blocs de quatre joueurs, très compacts. Je ne crois pas qu’ils vont se découvrir, même s’ils jouent à domicile. Maintenant, c’est à nous de trouver la parade. Il y a des choses sur le plan tactique, que je me réserve de garder pour le briefing de demain (aujourd’hui). Ce sera un rapport de forces sur le terrain, j’ai de très grands joueurs et nous avons une grande équipe. Ils ont tous envie d’aller à cette Coupe du Monde et l’étape de Praia est importante. Demain (aujourd’hui), c’est un match important pour nous, pour cette génération et pour notre pays. Je pense qu’il n’y a pas besoin de rajouter plus de pression sur mes joueurs. Ils savent ce qu’ils doivent faire et je vous garantis qu’ils ont envie d’aller en Russie. Ils n’ont pas envie de regarder la Coupe du Monde 2018 à la télévision.»

 

STYLE

«Ma conviction, c’est que nous faisons de très belles choses depuis quelque temps. C’est vrai que dans la double confrontation contre le Burkina, on méritait de prendre les trois points au match retour (0-0, 2-2). Ils (le Cap-Vert) ont gagné contre l’Afrique du Sud et nous avons regardé les deux matchs. Mais on a assez d’arguments et de qualités pour faire un très bon résultat ici à Praia. Il y a beaucoup de débat sur notre façon de jouer, sur nos coups francs mal tirés… C’est vrai que les coups de pied sont importants, quand le match est difficile. Mais il n’y pas que ça, même si nous devrons faire des progrès dans ce sens.»

 

EFFECTIF

«Le groupe est au complet. Ils sont tous disponibles. Nous avions décidé de ménager certains. Il y avait juste Sadio Mané qui avait quelques soucis avec sa cuisse, où il s’était déjà blessé en club, donc il fallait prendre des précautions avec lui. Mais en ce moment, rien ne s’oppose à ce qu’il joue ce match.»

 

JOKER

«Je ne considère pas ce match contre l’Afrique du Sud comme un Joker. On aura l’occasion de se pencher sur ces deux matchs du mois de novembre, mais là, nous voulons garder toute notre concentration sur le Cap-Vert.»

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle