Connect with us

Politique

À la fois juge et partie : Ismaïla Madior Fall peut-il continuer à diriger l’Itie ?

La nomination du Pr. Ismaïla Madior Fall comme garde des Sceaux, qui intervient dans un contexte particulier, charrie un faisceau de commentaire.

Publié il y a

on

À la fois juge et partie : Ismaïla Madior Fall peut-il continuer à diriger l’Itie ?
La nomination du Pr. Ismaïla Madior Fall comme garde des Sceaux, qui intervient dans un contexte particulier, charrie un faisceau de commentaire. Pourtant, de Serigne Diop à Me Doudou Ndoye, le ministère de la Justice du Sénégal a souvent été dirigé par des constitutionnalistes émérites.

Ce qui est, par contre, incongru, c’est de voir l’ex-ministre conseiller auprès du président de la République conserver son fauteuil de président du Comité national chargé de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie). Il y a, sous ce rapport, un réel conflit d’intérêt au profit du gouvernement sénégalais.

Car, l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie) se veut « une norme à vocation internationale qui veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources naturelles à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais ». « L’objet de cette Initiative est d’accroître la transparence dans les transactions entre les gouvernements et les compagnies extractives du secteur des hydrocarbures et des mines afin d’améliorer la gouvernance des pays dépendant de ces ressources avec tout ce que cela peut avoir en termes de répercussions politique et socioéconomique », explique-t-on.

Ainsi, compte tenu du scepticisme de l’opposition et de certaines organisations de la Société civile envers le gouvernement (dont fait désormais partie Ismaïla Madior Fall) relativement à la gestion de la manne pétro-gazière,  le professeur de droit doit quitter la tête du comité national de l’Itie.

Il  s’y ajoute que l’adhésion récente de Fall à l’Alliance pour la République  va lui attirer un procès en suspicion légitime de la part de ses pairs juristes.

En février 2016, soit à la veille du référendum de la même année, 45 professeurs de droit et de science politique des universités sénégalaises ont publié un manifeste, sous forme de réquisitoire, pour dénoncer l’avis du Conseil constitutionnel et l’interprétation qui en a été faite par le Président Macky Sall. A l’époque, Ismaïla Madior Fall, qui pouvait se targuer d’une relative neutralité,  est monté au créneau pour bétonner la  thèse du leader de l’Alliance pour la République ; soucieux  de revenir sur sa promesse de réduire son mandat de sept à cinq ans.

Le constitutionnaliste, rendu célèbre par son combat contre la candidature pour un troisième mandat de Wade, a aussi adopté une posture surprenante quand il s’est agi d’appliquer les recommandations issues des Assises nationales, que Macky Sall a signées,  et transmuées en propositions de réforme par la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri) présidée par Amadou Makhtar Mbow.

Itou pour l’acte 3 de la décentralisation, objet d’une vive polémique, à la conception duquel il n’a pas eu le beau rôle.

Politique

PDS / Wade forme un nouveau Secrétariat National : Karim Wade en pôle position, Oumar Sarr et Cie virés (DOCUMENTS)

Publié il y a

on

Wade

Dakaractu s’interrogeait sur l’avenir de Oumar Sarr et Cie dans le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade vient de confirmer ce que tout le monde redoutait. Le Secrétaire général national du PDS vient de former un nouveau groupe marqué par l’absence de Oumar Sarr qui était jusque-là Secrétaire général adjoint du parti. Cependant, on peut noter la présence de Karim Maïssa Wade comme Secrétaire général adjoint chargé l’Organisation, de la Modernisation et de l’Elaboration des Stratégies politiques. Dakaractu vous livre le document portant nominations des nouveaux membres du Secrétariat national du PDS…

Lire la suite

Politique

Pierre Atepa Goudiaby écrit à Marième Faye Sall : A Mme La Première Dame et chère Sœur…

Publié il y a

on

Par

Première Dame

Au Sénégal comme au-delà de nos frontières, vous êtes décrite comme une dame de cœur, une épouse aimante complice de son compagnon et une mère d’une affection infinie. Je prends la liberté de me prévaloir de cette triple réputation alliée à votre engagement patriotique pour m’adresser à vous et à travers vous, à votre illustre époux, le Président de tous les Sénégalais, Macky Sall.

Je souhaiterais respectueusement que votre fibre humaine intercède en faveur de M. Khalifa Sall pour lui permettre de connaître l’ambiance familiale et la communion religieuse que vous allez vivre dans votre famille ainsi que vos proches, à l’occasion de l’Aid El Kébir, la fête communément connue chez nous comme la Tabaski.

Je souhaiterais votre haute intervention auprès du chef de l’Etat pour qu’il autorise Khalifa Sall, son compatriote, son frère, à connaître les plaisirs ordinaires mais précieux du cadre familial lors de l’un des plus grands événements du monde musulman qui, au Sénégal, réunit les régions, les religions, les ethnies, les chapelles politiques et toute notre nation dans son enrichissante diversité.

Mme la Première Dame et Chère Soeur,

Vous êtes connue comme une main secourable, un cœur affectueux qui a décidé de consacrer son talent, sa vie et son énergie au bénéfice des Sénégalais. Pas un jour ne passe sans la confirmation de telles valeurs que vous avez chevillées au corps. C’est pour cette raison que je souhaiterais solliciter les vertus qui vous habitent pour demander à notre Président un geste chevaleresque digne de nos preux devanciers et qui va encore démontrer, par les actes, son sens de l’humain. Ses privilèges constitutionnels l’autorisent à le faire, sa volonté de réunir tous les Sénégalais autour de l’essentiel justifie une telle mesure dictée par le lait de la tendresse humaine qui lie toutes les créatures de Notre Seigneur.

Vous avez toujours été aux côtés de notre Président lors des grands moments de sa vie. Vous l’avez aidé de votre bon sens, de vos conseils avisés et de votre accompagnement jamais pris en défaut. Aujourd’hui encore, vous pouvez trouver les mots appropriés, le moment idoine et le pouvoir de conviction pour prendre avec lui la main que l’histoire lui tend en le conviant à un de ses banquets. Vous avez les moyens. Vous en avez le devoir.

En attendant une grande action de votre part, je vous prie de bien vouloir recevoir, Mme la Première Dame et Chère Sœur, l’expression de ma très haute considération.

TRES BONNE FÊTE DE TABASKI À VOUS MÊME, VOTRE ÉPOUX, mon très cher jeune frère, ainsi qu’à tous le reste de vôtre famille.

Pierre Atepa GOUDIABY

Lire la suite

Politique

AIBD : Arrivée du président du Mali Ibrahima Boubacar Keïta

Publié il y a

on

Par

Ibrahima Boubacar

Le président de la République malienne, Ibrahima Boubacar Keïta vient de fouler le tarmac de l’aéroport Blaise Diagne.
Accompagné d’une forte délégation du corps diplomatique malien, il est descendu à bord de l’avion présidentiel de la République du Mali. Ibrahima Boubacar Keïta est venu assister à la cérémonie d’hommage national à la mémoire de Ousmane Tanor Dieng dont la dépouille est sur place.

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle