Connect with us

Education

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves »

Publié il y a

on

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves »
Le concept “Ubi Tèy Jang Tèy“, loin d’être un concept creux, est une invite aux autorités de ce pays  à prendre très au sérieux l’éducation de nos enfants. Il est une invite aux communautés qui entourent l’école à prendre soin d’elle autant que leur propre maison et ou de leur propre quartier. Il, le concept, est une invite aux élus à prendre en charge les besoins secondaires de leurs écoles. C’est ce qu’a compris le maire de Kédougou , M. Hadji Cissé, lui qui a initié et mis en œuvre une série d’actions qui a permis aux enseignants et aux élèves de sa commune d’être en classe et de travailler correctement ce lundi 09 Octobre 2017, jour de la rentrée des classes. C’est en ce sens qu’il a initié une tournée avec les membres du conseil municipal pour voir leurs réalisations et écouter les doléances des directeurs et des communautés qui restent à satisfaire.
La Construction et l’équipement de 4 salles de classe et deux en cours : 36 millions injectés
En deux années, le conseil municipal de Kédougou,  a construit et équipé quatre salles de classe dans les écoles élémentaires de Ndiormi, ex Gada Dinguessou, et de Trypano 2. Les salles de classes ont permis à ces écoles de remplacer les abris provisoires et ont permis aux potaches d’être au même titre que leurs camarades d’autres écoles, en classe ce lundi 09 Octobre.  A Trypano 2, deux autres salles de classes sont aussi en cours de construction et seront livrées d’ici la fin de l’année. Dans cette même école, la mairie va construire très prochainement un bureau pour le directeur. La communauté éducative a vivement salué ces efforts de l’équipe municipale qui leur a permis de se débarrasser des abris provisoires.
Le désherbage et la désinfections des écoles : Toutes les 12 écoles ont été désherbées et désinfectées par la mairie
Une semaine avant la rentrée officielle des classes, sous le conseil municipal de Kédougou, dirigé par le maire M. Hadji CISSE, a désherbé et désinfecté toutes les 12       écoles de la commune. Cette vaste campagne, appuyée par le service d’hygiène de Kédougou, aura permis de faire du “Ubi Tèy Jang Tèy“, une réalité à Kédougou.
Des fournitures scolaires remis à l’IEF : 10 000 000 FCFA pour les élèves et écoles de la communes
Le “Ubi Tèy Jang Tèy“, c’est aussi et surtout des équipements scolaires et à temps « il ne faut pas attendre le mois de Février pour le faire, il faut le faire pour que les parents n’aient pas à soucier de ça. Et on sait qu’à cette période les directeurs n’ont même pas de craie pour démarrer » Ainsi, c’est un lot de matériels scolaire d’une valeur de 10 000 000 F CFA qui a été remis symboliquement à l’IEF de Kédougou
La CMU/ELEVE : « la mairie va accompagner le projet. Nous allons inscrire des élèves et  à terme assurer une couverture maladie à tous les élèves de Kédougou »
L’agence de la couverture maladie universelle, a lancé on le sait, un programme dénommé CMU/Elève. Il vise à assurer une couverture maladie à 3 000 000 d’élèves. A Kédougou, le maire compte jouer pleinement sa partition dans cette affaire, « nous allons dans un premier temps, avec la collaboration des directeurs et des CGE prendre en charge dans chaque école, un certain nombre d’enfants et nous allons progressivement enrôler tous les élèves »
Le lycée départemental : « Deux bus seront bientôt là pour le transport des élèves »
Même n’étant pas dans ses compétences, le lycée départemental de Kédougou, le second de la commune, sera aussi accompagné par l’édile de la ville de Kédougou. En effet, ce sont deux bus, qui seront à disposition pour le transport des élèves. Ces deux bus, que le maire voulait livrer avant la rentrée, sont malheureusement bloqués au port. Mais le maire rassure « les deux bus sont bien à Dakar et seront bientôt à Kédougou »

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

 

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » (Hadji Cissé, maire)

Education

48 h après le lancement de sa plateforme : Le 3fpt comptabilise plus 5.000 candidatures

Publié il y a

on

3fpt

Le ministre de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’artisanat, Dame Diop, a procédé le mardi 16 juillet, à la cérémonie de clôture du lancement de la plateforme “sama bon”. En effet, cette plateforme lancée depuis le lundi 15 juillet par le fonds de financement de la formation professionnelle et technique ( 3fpt ) consiste à améliorer l’employabilité et à faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans divers secteurs d’activités. À en croire Aby Sèye, directrice de 3fpt, plus de 5.000 jeunes se sont inscrits sur la plateforme en seulement 48 heures. À sa prise de parole, le ministre invite les bénéficiaires à faire bon usage de leur formation.

Lire la suite

Education

BAC 2019 : Baisse continue du taux des admis, surtout du côté des garçons.

Publié il y a

on

Par

Taux

Les résultats du baccalauréat de cette année sur un diagramme afficheraient une courbe descendante. En effet, le taux d’admission a encore baissé, comparativement à l’année passée, surtout du côté des garçons. C’est du reste l’avis désabusé du président du jury 1110 du centre Amadou Hampathé Bâ, après la proclamation des résultats de son centre d’examen. En terme de résultats, les filles progressent sensiblement et dominent même les garçons, ramassant au passage la majorité des mentions et admis. Quelle est la source du mal? Que faut il faire pour y remédier ? El Hadj Balla Dièye, le président du jury 1110, a bien voulu nous livrer son sentiment sur plusieurs points soulevés. Reportage…

Lire la suite

Education

BAC 2019 / OGO (MATAM) : Aucun candidat admis au premier tour dans le jury 793

Publié il y a

on

Ogo Matam

Aucun candidat n’est admis d’office dans le jury 793 du lycée de Ogo sur 36 élèves ayant subi les épreuves et cinq passent au second tour, selon le proviseur du lycée Pierre Ndiama Faye qui note cependant que deux candidats sur 53 sont passés au premier tour au jury 792 du même centre dont une mention assez bien.

Au jury 793, en série L’1, L2 et en S2, on a enregistré zéro candidat admis d’office sur 36 inscrits qui ont composé tandis qu’en L’1, un candidat va subir les épreuves du 2eme tour idem pour la série L2 et, trois pour la série S2, a-t-il expliqué dimanche à l’APS.

Concernant le jury 792 où 53 candidats ont composé, un a réussi d’office en L’1 avec une mention assez bien et 6 candidats passent au second tour. En L2, un candidat est admis d’office et 7 sont autorisés à subir les épreuves du deuxième tour.

Les résultats restent insuffisants, mais comparés à ceux de l’année dernière nous avons légèrement 2 à 3 points si les tendances se confirment au second tour, renseigne le proviseur, soulignant que ‘’c’est la première fois que le lycée dOgo ait une mention’’.

Au final nous sommes insatisfaits des résultats obtenus parce que l’année n’a pas du tout été perturbée, déplore M. Faye

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle