Connect with us

Sports

Mondial 2018: victorieux au Cap-Vert, le Sénégal se rapproche de la Russie

Grâce à sa victoire sur la pelouse du Cap-Vert (2-0), le Sénégal a pris la tête du groupe D des éliminatoires Afrique, profitant également du faux-pas du Burkina Faso, battu en Afrique du Sud (3-1). Les Lions ont désormais leur destin en mains : une victoire lors de leurs deux derniers matches les enverra en Russie.

Publié il y a

on

Mondial 2018: victorieux au Cap-Vert, le Sénégal se rapproche de la Russie

Grâce à sa victoire sur la pelouse du Cap-Vert (2-0), le Sénégal a pris la tête du groupe D des éliminatoires Afrique, profitant également du faux-pas du Burkina Faso, battu en Afrique du Sud (3-1). Les Lions ont désormais leur destin en mains : une victoire lors de leurs deux derniers matches les enverra en Russie.

Ce fut dur, parfois laborieux, mais le Sénégal est parvenu à se sortir du piège cap-verdien en s’imposant dans les dernières minutes d’un match qu’il a très peu maîtrisé.  Les Lions ont souffert face aux Requins bleus qui ont pourtant cru en leur chance de battre leur voisin ouest-africain avant de se faire avoir à l’usure dans les 10 dernières minutes. Alors qu’on se dirigeait vers un match nul logique entre deux équipes offensivement peu efficaces, Diafra Sakho, en véritable renard, ouvre le score en exploitant un ballon mal repoussé par le gardien après une frappe de Mbaye Niang. Le joueur de West Ham, qui a eu du mal à exister dans cette partie, justifiait son maintien sur la pelouse (et le flair de son sélectionneur) alors que ses 80 premières minutes étaient sans relief.

Les remplaçants décisifs

Si la réalisation de l’ancien joueur de Metz était opportuniste, celle de Cheikh Ndoye (90+2) ne doit qu’au talent et à la vista de l’ex-joueur d’Angers. L’imposant milieu de terrain, entré à la 87e à la place de Sadio Mané, s’est offert un bijou avec une frappe sous la barre après avoir récupéré un ballon à l’entrée de la surface cap-verdienne. Une action où le néo-Lion Mbaye Niang, rentrée à la 62e minute, a été décisif comme sur le premier but.

Dans un match équilibré, le banc des Lions a donc fait la différence. Le Cap-Vert peut légitiment avoir des regrets après avoir frôlé l’ouverture du score dès la 8e minute par Rodrigues qui a perdu son face-à-face avec Khadim Ndiaye.

Les hommes d’Aliou Cissé n’ont pas été étincelants, mais ont fait l’essentiel avec cette victoire qui les place à la tête de la poule D. La route vers la Coupe du monde est plus que jamais dégagée pour cette équipe du Sénégal qui n’a besoin que d’une victoire lors de ses deux prochaines rencontres face à l’Afrique du Sud pour disputer le deuxième Mondial de son histoire. Il y a un mois, le rêve était loin d’être permis après  les deux matches nuls face au Burkina Faso (0-0, 2-2).

Coupe du monde 2018: tous les résultats et classements de la phase de groupes en Afrique

Sports

Sadio Mané parmi les 7 nominés pour le titre de meilleur joueur aux Globe Soccer Awards

Publié il y a

on

Par

Globe Soccer Awards
Sadio Mané est logiquement en course pour le titre de meilleur joueur de l’année 2019 aux Globe Soccer Awards. Il est en concurrence avec Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Mo Salah, Alisson Becker, Virgil Van Dijk et Bernardo Silva, pour ce titre honorifique remis depuis 2011 par l’Association européenne des clubs (ECA) et l’Association européenne des agents de joueurs.

Les récompenses individuelles seront remises à Dubaï (Émirats arabes unis), lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards qui distinguent les acteurs les plus remarquables de l’année de football écoulée. En plus du titre de meilleur club, les Globe Soccer Awards récompensent les meilleurs, entraîneurs, manager et agents.


Lire la suite

Sports

Ballon d’Or 2019 : Wenger vote sadio Mané

Publié il y a

on

Arsène Wenger

Si les pronostics vont bon train à l’endroit de Messi ou Van Dijk pour le prochain Ballon d’Or de France Football, des voix s’élèvent en faveur de Sadio Mané, nous apprend le journal Record. L’attaquant de Liverpool est selon Arsène Wenger, le grand favori de cette année 2019. «Sadio Mané est un personnage exceptionnel, un combattant… Il est très efficace, il n’a peur de personne. À l’heure actuelle, il mérite un énorme crédit», déclare l’ancien coach des Gunners sur Bein sports.

Le Ballon d’Or sera décerné le 2 décembre prochain et même le grand favori, a porté son choix sur l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts), vainqueur de la champions league, vice-champion d’angleterre avec liverpool et vice-champion d’Afrique avec le Sénégal…

Lire la suite

Sports

Kalidou Koulibaly : « Dans le foot il y’a du chambrage… mais avoir de la haine contre la couleur de peau d’un joueur… »

Publié il y a

on

chambrage

Dans un entretien accordé à l’Equipe, le défenseur de Naples revient en long et en large sur le racisme dans le championnat Italien et dans le football de façon générale. Déjà victime d’insultes à caractère racial (Cris de singe), l’international Sénégalais, revient ici sur ce sombre chapitre de sa brillante carrière de footballeur. À l’en croire ceux qui s’adonnent à ces pratiques dans les stades devraient avoir honte et non l’inverse…

« Je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect… »

« Je sais que Dans le football il y a du chambrage, les supporters qui chambrent d’autres joueurs c’est normal ça fait partie du football. Mais de là à avoir de la haine contre la couleur de peau d’une personne, moi je n’appelle pas ça du chambrage, c’est de la discrimination. C’est un manque de respect à la personne et à sa couleur de peau. »

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous…»

« J’aimerai bien les voir eux, être discriminés comme nous, avec des cris de singes. Être seul au milieu d’une masse ça fait vraiment mal, et avec le recul aujourd’hui même quand j’en parle je suis un peu énervé… »

« On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. »

« Je pense qu’un quittant le football italien c’est leur donner raison et moi je n’ai pas envie de leur donner raison. J’ai envie de leur donner tort et leur montrer que ceux qui doivent partir c’est eux et pas nous. On doit rester et montrer qu’on est une communauté qui est forte et qui doit combattre ce racisme-là. Il y a des mesures qui sont là mais je n’ai pas encore vu des points retirés ou des gens qui sont bannis des stades et ça me désole vraiment. Je pense qu’il devrait avoir un exemple et en ce moment-là il y aura des changements. »

Lire la suite

En Politique

HOTLINE

On en parle